Me, myself and … my kindle !

Ah mon Kindle … Que ferais-je sans lui ?
Tout a commencé un matin de mai … ou était-ce en octobre ? Ou peut-être en février.

Petit flashback.

Octobre 2010. Sous le charme d’un Bordelais, travaillant dans le milieu de l’édition numérique, mes yeux s’ouvrent sur un nouveau monde : l’ebook. A cette époque, je n’aime rien de plus que trainer dans les magasins de livres, en acheter 1, 2, 3 (ou plus) selon mes envies. Et puis, j’ai découvert les ebooks. Alors oui, je connaissais les pdf, je commençais à entendre parler des liseuses et compagnie. Mais à cette époque, aucune chance de substituer un bon livre à un format numérique.

Février 2011. Toujours sous le charme de mon Bordelais, je me tiens de plus en plus à l’affut de l’évolution des liseuses, des ebooks, de l’édition numérique. Et de plus en plus, je suis tentée. Et je commence à voir les avantages (de la place gagnée dans mon « petit » appart parisien, la possibilité d’emmener un maximum de livres avec moi où que j’aille, les prix (pour certains) moins chers. Et voilà … j’ai envie d’une liseuse, ici et maintenant. Oui il m’arrive d’être une acheteuse impulsive. Pourtant, mon Bordelais me raisonne et me dit de patienter.

Mai 2011. L’idée de la liseuse ne m’a pas quitté. J’ai fait mes petites recherches. Et le kindle d’Amazon (bien que dispo uniquement aux USA à l’époque) me parait être l’idéal. Un dimanche, le Bordelais m’emmène chez l’un de ses amis, détenteur d’un kindle. Et là … c’est le coup de foudre :). Je rentre chez moi. Et voilà la commande passée.

Quelques jours plus tard, je reçois l’objet tant convoité dans les mains. Et je suis d’autant plus séduite qu’il est mieux que je l’imaginais. J’en viens à me culpabiliser de ne pas l’avoir commandé plus tôt …

Au début, je ne le sors pas trop. La peur dans les transports parisiens ? Sûrement. Mais aussi plein de livres « réels » à finir. Alors je me dépêche. Je l’emmène en vacances. Et peu à peu, mon Kindle devient mon allié. Mon allié dans les transports, le bus, le métro, le soir au coin de ma lampe de chevet …

Depuis bientôt 2 ans il ne me quitte pas … et je ne m’en lasse pas. Et jamais il n’a failli à sa promesse (bien qu’il m’ait fait le coup de la « batterie faible » quelque fois) : être toujours rempli de lectures diverses et variées, m’apporter découvertes de nouveaux auteurs, m’apporter des heures de lectures, me donner des frissons, des émotions, des sourires, des larmes …

Cher Kindle, en ce jour de St Valentin aussi … je te dédie tout mon amour des livres et te remercie de m’accompagner au quotidien <3

3 thoughts on “Me, myself and … my kindle !

    1. Ahah !! Une de mes amies a craqué pour le Kindle Paperwhite et elle en est fan 😀
      Côté famille, ils peuvent plus baver. J’ai convaincu mon père, ma soeur et ma mère de s’y mettre :D. Mon père a le même que le mien (le Kindle avec clavier importé US) et ma soeur et ma mère le premier sorti en France !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.