L’Entre-temps – Charlotte Charpot

Soyons totalement honnête … L’Entre temps n’est pas le livre que j’aurais acheté spontanément !

charpot_t1_l_entre_temps charpot_t2_l_entre_temps charpot_t3_l_entre_temps

A l’époque où je me baladais dans les grandes librairies, j’errais au hasard des rayons et les couvertures faisaient le reste. Si la couverture m’était séduisante et le titre accrocheur, j’achetais le livre. C’était aussi simple que ça !

La lecture numérique a quelque peu modifié mon comportement d’acheteuse et de bookovore.

Outre mes balades de repérage dans les librairies, je me laisse volontiers « influencer » par les autres lecteurs et encore plus, par l’envie de découvrir de nouveaux auteurs. Parce qu’avec la lecture numérique, j’en ai découvert des auteurs « non médiatisés ».

Ma découverte de L’Entre temps

Il y a quelque temps, lors de mes échanges avec un Twittos (@Fnacbookeur pour ne pas le citer 😉), j’ai eu vent de la trilogie de Charlotte Charpot.

Fidèle à ma curiosité, je suis allée lire le résumé. Ma première réaction ? Moui. L’histoire paraît atypique mais le style historico-fantastique me rebute un peu.

Et puis … je me dis que quand même, c’est dommage de ne pas profiter un peu plus de mon kindle, de ne pas découvrir un nouvel auteur, de ne pas voir ce que je penserais de son livre. Et je me rends compte que si je commence déjà à regretter de ne pas découvrir cette trilogie, dont on ne me parle qu’en bien, bah … je vais pas aller loin !!

Alors, je saute le pas, je ne prends pas d’énormes risques à lire « L’Entre temps » et je commence sans aucune attente que celle de lire.

L’histoire

Au cours d’une séance de Reiki, Charlène, jeune femme de nos temps modernes, découvre sa vie antérieure.

Pour ne pas trop dévoiler les intrigues, je vous dirais uniquement qu’à travers cette trilogie on découvre Agnès, une religieuse torturée par les épreuves de la vie et du désir, Sinoué, une reine au service de son Pharaon dans l’Antiquité Egyptienne et Lucy, une prostituée qui nous emmène dans le Londres des années 1800.

Une histoire envoûtante

Contre tout attente, cette histoire m’a « envoûtée » (oui, il ne faut pas oublier que je suis une grande amatrice de romance :)).

J’ai découvert en Charlotte Charpot une auteur qui a transformé le plaisir qu’elle a eu d’écrire cette histoire en plaisir de la lire (suis-je claire ?). Son écriture est d’une telle fluidité que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre avant d’en connaître le dénouement.

Charlotte Charpot, dans chacun des tomes, a su créer un véritable lien entre moi (lectrice) et ses personnages. C’est sûrement aussi pour ça que j’ai autant apprécié le livre malgré mes « réticences » du départ.

Mon plus gros « doute » lors de la lecture de la trilogie a été le commencement du second tome. A l’issue du tome 1, je ne savais pas trop comment allait se poursuivre l’histoire. Retrouverait-on Agnès ? Comment allait évoluer Charlène ? Comment allait-elle intégrer sa connaissance de son « passé » dans sa vie actuelle ?

Alors, lorsque j’ai ouvert le tome 2 et que j’ai été plongée au cœur de l’antiquité égyptienne, mes doutes se sont installés. Lisais-je le même livre ? L’histoire était-elle toujours celle de Charlène ? Où était passée Agnès ?

En continuant j’ai donc découvert que nous étions en train de découvrir une nouvelle facette de la vie antérieure de Charlène.
C’est donc également avec plaisir, et sans aucune crainte, que je me suis littéralement jetée sur le tome 3, une fois le tome 2 terminé.

Un sentiment de « trop peu »

Mon sentiment à la fin de la lecture de la trilogie a malheureusement été un sentiment de trop peu. Cela peut paraître négatif, mais croyez moi, l’auteur me donne beaucoup plus d’émotions quand je sors de son livre avec un sentiment d’inachevé qu’avec une satisfaction d’avoir « enfin » terminé son histoire comme si j’avais couru un marathon interminable. Comprenez donc qu’après avoir lu le livre … j’en veux encore !!

Pour finir, je voudrais partager avec vous quelques unes de mes « frustrations ». D’une part, il serait dommage de vous dire que j’ai eu un sentiment d’inachevé sans vous en expliquer les raisons. Et d’autre part, je pense que pour les auteurs « numériques », les retours de lecteurs sont importants.

  • J’aurais aimé avoir plus d’indications de lieux et de moments : je me suis parfois sentie « perdue » dans l’histoire (notamment dans le premier tome) car je ne savais pas à quel moment l’intrigue se situait (même si j’arrivais à le « deviner » mais ça me faisait parfois perdre le fil de l’histoire).
  • Dans le premier tome, les chapitres sont assez longs. En fait, un chapitre = une période (celle d’Agnès ou celle de Charlène en l’occurrence). Alors que dans les 2 tomes suivants, on a des chapitres assez courts, ce qui donne un effet plus dynamique à l’histoire.
  • Il m’a manqué une liaison entre Charlène et ses « vies antérieures ». En effet, on découvre Agnès pour la première fois lors d’une séance de Reiki mais … par la suite, les histoires d’Agnès, de Sinoué et de Lucy ne sont plus raccordées à la « réalité ». Je me suis posée la question de savoir si on nous racontait l’histoire des vies antérieures de Charlène sans que celle ci n’en ait connaissance ou bien si elle découvrait ses vies en même temps que le lecteur les lisait (pendant des séances de Reiki). Personnellement, et après avoir lu l’intégralité de la trilogie, je penche pour la première « solution ».
  • Concernant la relation entre Melek et Charlène, j’aurais aimé en savoir plus. En fait, j’aurais aimé avoir autant d’informations sur Charlène que j’en ai eu sur Agnès, Sinoué et Lucy (mais je pense qu’ici c’est la lectrice amatrice de romance qui parle 😉 ).

En fait, si je devais, après lecture, donner mon sentiment sur le « format », je vous avouerai que j’aurais aimé avoir un seul tome mais avec les histoires entremêlées (avec des repères spatio-temporels obligatoires pour le coup :D). Je pense que ça aurait peut-être rendue l’histoire encore plus vivante et encore plus dynamique. Mais cela n’est que mon point de vue.

Pour finir, amateur d’histoires fantastiques / historiques ou pas, je ne peux que conseiller cette lecture pour le plaisir que j’ai eu à la lire !! Je ne peux pas vous en dire plus … j’ai adoré !

Pour lire l’article de Charlotte Charpot sur la genèse de l’entre temps (et découvrir que cette histoire est inspirée d’une histoire vraie) c’est ICI.

Et pour la suivre sur Twitter c’est @CCharpot

Merci à elle pour nos échanges et pour ce livre !

Laisser un commentaire