Poppy Wyatt est un sacré numéro – Sophie Kinsella

Sophie KINSELLA est, pour moi, une auteur de confiance.

Je sais que, qu’importe l’histoire, son écriture, ses mots et ses personnages me feront passer un agréable moment.

Comme beaucoup, j’ai découvert Sophie KINSELLA grâce à la série « L’accro du shopping ». De mémoire, c’était en 2007. J’avais aimé le style. J’avais continué avec « Les Petits Secrets d’Emma » (que je vous conseille vivement si vous ne l’avez pas encore lu !!).

A partir de ce moment, Sophie KINSELLA est entrée dans mon « top auteurs ».

J’ai poursuivi les aventures de l’accro du shopping au fur et à mesure des sorties et toujours avec la même envie et le même plaisir.

C’est donc avec joie que j’ai découvert récemment « Poppy Wyatt est un sacré numéro ». Même si je n’en ressentais pas le besoin, j’ai lu le résumé. J’étais impatiente de lire le livre avant de découvrir le résumé … et je l’étais encore plus après !!

kinsella_poppy_wyatt_sacre_numero

L'histoire

Poppy Wyatt est dans tous ses états. A une semaine de son mariage, à quelques heures de voir ses futurs beaux-parents … Poppy perd sa bague de fiançailles. Une bague de famille d’une valeur inestimable. A peine remise de ses émotions, elle se fait voler son portable. Le téléphone dont elle a donné le numéro à tout le monde dans l’espoir de retrouver sa bague de fiançailles.

Alors que tout semble perdu pour Poppy, elle trouve dans une poubelle un téléphone … Puisqu’il n’est à personne, il sera à elle ! Du moins provisoirement. Mais c’est sans compter sur Sam, le patron de l’ancien propriétaire du téléphone. Et puisque Sam n’est pas le Diable, autant faire un pacte avec lui : elle garde le téléphone le temps de retrouver sa bague et en échange, elle lui transmet l’intégralité des messages et mails qu’elle reçoit.

Mais très vite, Poppy va s’apercevoir que le lien qui la lie à Sam n’est pas sans conséquences. Surtout quand elle va se rendre compte qu’un complot se préparer derrière le dos de Sam et qu’elle est la seule à pouvoir l’aider.

Une histoire pleine de rebondissements

Fidèle à elle-même, Sophie KINSELLA nous offre une histoire pleine de rebondissements. C’est d’ailleurs ce que j’apprécie chez elle.

Si la situation de départ semble totalement désespérée, désespérante et surréaliste, Sophie KINSELLA réussit à la rendre accessible et cohérente.

Jamais avare dans les arguments et dans la retranscription des sensations et des sentiments, Sophie KINSELLA transporte son lecteur au cœur de l’histoire.

Je m’attendais à une histoire mêlant intrigue, suspense, humour et amour. Et je n’ai pas été déçue. Au contraire, encore une fois, j’ai été surprise et totalement conquise par le talent de cet auteur.

L’histoire se déroule sur un rythme assez rapide avec des événements qui s’enchainent les uns aux autres. Cependant, Sophie KINSELLA laisse le temps au lecteur de comprendre la situation, d’en connaître les enjeux, les attentes de chaque personnage et de se faire sa propre opinion sur les possibles rebondissements de l’histoire. Un rythme très agréable mais qui donne un livre très difficile à lâcher.

Des personnages attachants

Sophie KINSELLA donne toujours vie à des personnages aussi attachants qu’extravertis. Et Poppy Wyatt ne fait pas exception.

Preuve en est, Poppy Wyatt est un mélange des genres : jeune femme attachante, un peu « poissarde », un peu naïve, très « je me mêle de tout », qui se laisse facilement intimider, qui se laisse facilement avoir, qui manque de confiance en elle autant qu’elle a peur de l’avenir et de la solitude et de ce que la vie peut lui réserver.

Au début de l’histoire, Sophie KINSELLA nous décrit une Poppy Wyatt hystérique qui semble prendre les événements à la légère, en témoigne la façon dont elle « perd » sa bague de fiançailles.

Rapidement, son côté « poisse » surplombe le reste. L’histoire est posée, le lecteur est satisfait. Poppy Wyatt n’est pas une femme qui va passer se temps à se plaindre. Elle s’active, ment, dupe … et c’est jouissif (n’ayons pas peur des mots) de la voir utiliser tout ce qui est en son pouvoir pour se faire apprécier.
Finalement, Poppy est un peu comme tout le monde : elle a un besoin d’être rassurée sur sa personnalité, sur ce qu’on pense d’elle, sur le fait qu’on puisse l’aime, tout simplement.

Quand la situation semble se régler pour Poppy, Sam – le patron – entre en scène.
Si on sait que son personnage va prendre de la place dans l’histoire, il est très agréable de voir comment Sophie KINSELLA le présente.

D’abord antipathique, il traverse un certain nombre de situation qui font sa personnalité (et qui ne laisse pas le lecture indifférent) : pitié, sympathie, empathie, hystérie, reconnaissance, folie, sincérité … Sam est un homme entier qui ne laisse pas toujours parler son cœur et ses sentiments (un peu comme beaucoup d’hommes en fait). Et surtout, Sam est un personnage que l’on prend plaisir à connaître à travers ses échanges avec Poppy et que l’on apprend à apprécier (ou à détester) au fil des pages.

Mon avis

« Poppy Wyatt est un sacré numéro » est un livre qui réunit tout ce que j’aime : des situations hors du commun mais qui pourraient assez aisément arriver, des sentiments amicaux et amoureux, de la jalousie, de l’envie, du suspense … et des règlements de compte !

Sophie KINSELLA m’a fait passer un agréable moment grâce à son talent et ses mots et je ne peux que vous conseiller cette lecture, que ce soit sur la plage, dans les transports, au bureau entre midi et deux … ou partout où vous le souhaitez 😉

Bonne lecture !

2 thoughts on “Poppy Wyatt est un sacré numéro – Sophie Kinsella

  1. Lecture terminée. J’ai adoré !!
    Il est vrai que la vie de Poppy n’est pas facile mais elle fait avec. On évolue avec elle, on se dit que ça aurait pu être nous à sa place.
    On découvre Sam en même temps que Poppy et tout comme elle, on apprend à le détester mais également à l’aimer.
    J’ai refermé ce livre avec le sourire aux lèvres, heureuse d’avoir fait partie de la vie de Poppy même un petit instant.
    Un super livre que je conseille vivement.

Laisser un commentaire