Une vie de rêve – Marian Keyes

Récemment, au cours d’une session de twittage orientée chick-lit, Lune et Plume (@LuneetPlume) m’a soufflé de lire une auteur inconnue pour moi : Marian Keyes.

Le nom ne me disait rien mais en y regardant de plus près, je me suis aperçue que certains de ses livres étaient dans ma « to read list » !

Il y a quelques jours, voulant une histoire fraîche, légère et remplie de bons sentiments, j’ai donc entamé « Une vie de rêve » de Marian Keyes.

Keyes_une_vie_de_reve

L’histoire

Lisa est une Londonienne totalement dévouée, voire accro à son travail. C’est sûr, ce poste de rédactrice à New-York, il est pour elle ! Alors quand elle se retrouve mutée à Dublin pour le lancement d’un nouveau magazine féminin qui n’a aucune chance, Lisa déchante. Et ça c’était sans compter sur l’équipe avec laquelle elle va devoir collaborer. Ashling, Trix, Jack et les autres réussiront-ils à faire oublier Londres à Lisa ?

Mes croyances et moi ...

Comment souvent j’ai commencé à lire sans m’intéresser à autre chose que la couverture. Alors quand j’ai vu, après quelques chapitres lus, que le bouquin faisait plus de 600 pages, j’ai été surprise … et quelque peu effrayée !

Surprise, pourquoi ? Mais 600 pages … c’est plus un roman de chick-lit … c’est un pavé (vive la croyance, nous sommes d’accord) !

L’effroi, pourquoi ? Ah bah si j’aime pas, je vais ramer ! Et 600 pages pour un chick-lit c’est pas un peu beaucoup ? Non ? (fichu croyance).

Il faut dire que depuis quelques semaines (voire mois), mes lectures ne font plus guère que 200/300 pages (enfin, je crois, avec la lecture numérique, mes lectures font plus souvent 100% que X pages – elle était drôle celle là, non ? 😀)

Pour moi, il est difficile de laisser le lecteur accroché à une histoire de chick-lit pendant 600 pages. Je vois d’avantage les bouquins de science-fiction, aventure, thriller (ou bien mes précieux tomes de Harry Potter) relever avec brio le format « pavé ».

Finalement, j’ai été agréablement surprise par la qualité de l’écriture de l’auteur et ce bouquin s’est lu très facilement.

Quand un livre coûte moins cher qu’une séance chez le psy

Dans Une vie de rêve on se retrouve face à plusieurs situations, donc plusieurs personnages, et autant d’histoires de couple et de coups de cœur. J’ai eu peur au début d’être perdue à cause de cette multitude de personnages mais finalement, on les retient bien différemment les uns des autres.

J’ai eu l’impression que Marian Keyes avait délaissé le côté psychologique des personnages au profit de leurs expériences, de leurs dialogues et réflexions. On apprend ainsi à connaître les personnages au fur et à mesure sans vraiment savoir d’où ils viennent, et encore moins où ils vont.

Petit à petit les réactions des personnages deviennent évidentes mais Marian Keyes a sur garder une part de mystère sur les vraies personnalités.

J’ai également eu plaisir à lire un bouquin qui n’est pas déconnecté de la réalité. Même si les situations sont imaginées, les réactions que l’auteur donne aux personnages ne sont pas excessives et font échos à celles que pourraient avoir « les humains réels ».

En effet, Marian Keyes reste dans un registre inspiré du réel : on s’identifie totalement à cette assistante qui se juge (trop) sévèrement ou à cette directrice qui profite des gens mais qui ne sait pas profiter de sa propre vie. L’écho que ce bouquin a sur le lecteur n’est pas une morale ou une leçon. C’est une histoire de vie. Une histoire qui nous ressemble.

Alors oui, bien sûr, ça fait ouvrir les yeux, ça fait réfléchir mais plus que tout ça rassure ! Car nous sommes un peu chacun de ses personnages. Et si un auteur sait si bien les décrire, si bien résumer les situations, leur état d’esprit, leurs états d’âmes, leurs doutes … c’est bien que quelque part nous sommes tous basés sur un même schéma (bien que les gens évoluent différemment). Ces histoires nous rapprochent et doivent nous permettre d’assumer qui nous sommes, comment nous réagissons, de nous sentir moins seuls face à nos doutes et nos questionnements. D’un individu à l’autre, et même si nous sommes différents, nous sommes tous pareils. (fin de la parenthèse psy)

Mon avis

Amour, amitié et carrière : voilà les 3 thèmes du livre. 3 thèmes de la vie réelle.

Comment seraient les amours si les amis ne s’en mêlaient pas ? Comment seraient nos carrières si l’amour était exclu de nos vies personnelles ? Comment évalueraient les amitiés si l’amour ne les mettaient pas en péril ?

Bref, comme dans la « vie réelle », quand l’amour est là … les amis et la carrière ne sont pas loin non plus (en principe).

En traitant ces 3 thèmes dans le roman, Marian Keyes a rajouté de la profondeur, de l’émotion et surtout de la vie à son roman qui n’est pas dénué de bons (ou mauvais) sentiments.

Vous l’aurez donc compris, Une vie de rêve est une histoire fraîche, entrainante et bien écrite. Si l’histoire en elle même n’est pas exceptionnelle, l’écriture, les personnages et les situations offrent aux lecteurs l’assurance de passer une agréable lecture tout en restant ancrés dans une réalité qui peut parfois faire souffrir mais qu’il vaut mieux choisir d’assumer que de rejeter.

One thought on “Une vie de rêve – Marian Keyes

  1. je suis super contente que tu aies aimé et tu décris parfaitement le roman, je pense qu’on se retrouve un peu dans ce roman en se disant que c’est vraiment le genre de truc qui peut nous arriver et le genre de réaction que l’on peut avoir !!

    en tout cas si tu as aimé celui-là je pense que tu peux te jeter les yeux fermés dans Le club de la dernière chance du même auteur (encore un petit pavé mais qui se lit sans voir passer le temps !)

Laisser un commentaire