Ce qui nous lie – Samantha Bailly

Depuis quelques temps, attendait sagement dans mon Kindle le livre de Samantha BAILLY, « Ce qui nous lie » paru dans la collection « Grande Romance ».

Mais un petit quelque chose m’avait retenu de me lancer dans la lecture. D’un côté j’avais accroché à la collection Grande Romance quand j’avais lu « 10 bonnes raisons d’être célibataire », d’un autre côté les critiques n’étaient pas unanimes. J’avais bien compris : soit on a adoré, soit on a détesté.

Mais lundi, j’ai sauté le pas … et ouvert le bouquin !

Bailly_ce_qui_nous_lie

L’histoire

Alice était une jeune fille ordinaire … jusqu’au jour où elle a découvert son don. Un don qui lui permet de voir les relations entre les individus grâce à des fils lumineux, plus ou moins intenses, qui les relient. Alice est alors désemparée : d’où viennent ces fils ? Pourquoi elle ? Comment faire abstraction d’eux pour se concentrer sur la vie réelle ?
Et pourtant, alors qu’elle décide de donner un nouveau sens à sa vie, Alice est confrontée aux limites de son don. Pourquoi Raphaël, son manager, est-il invisible à ses yeux ?
Alice va alors devoir choisir entre utiliser son don pour faire le bien … ou le mal.

Passé, présent, futur

Difficile de dire qu’on n’a pas aimé un roman quand on l’a lu en moins de 48 heures. Je me demande d’ailleurs s’il n’est pas plus difficile de se faire une idée d’un roman qu’on lit vite, par rapport à un roman qu’on découvre petit à petit.

Non, bien sûr que non … si je l’ai lu si vite c’est qu’il y avait un « truc » qui me donnait envie de le lire, une envie de connaître la suite, une impossibilité de rester dans l’ignorance.

Donc oui, j’ai aimé l’histoire. Les événements sont prenants, la situation « personnelle » d’Alice nous interpelle, son don nous apparaît aussi incompréhensible qu’il l’est pour elle.

Mais je pense que la force du roman est son écriture. Une écriture à 3 temps : passé, présent, futur. On s’embrouille un peu au début si on ne fait pas assez attention au détail des dates mais très vite, on prend conscience des événements qui ont été des tournants dans la vie d’Alice.

Et alors ?

Bon, je vais vous avouer qu’il est difficile de vous parler réellement du bouquin. Car, à l’image des relations qui existent entre les individus, il m’était difficile de lâcher le bouquin. Pourquoi ? Peut-être parce que l’écriture est fluide, que Samantha Bailly a réussi à mettre en place un suspense qui donne envie de connaître la fin et d’avoir des réponses à nos questions …

Et pourtant quand arrive le dernier chapitre, et surtout les dernières pages, on reste sur notre fin. J’avais presque envie de dire « tout ça pour ça ? ». J’étais déjà un peu préparée par les critiques (de ceux qui justement restaient aussi sur leur fin) et je savais donc que je risquais de ne pas avoir toutes les réponses en lisant la dernière page.

Bref …

Je n’ai malheureusement pas trop vu l’intérêt du bouquin à figurer dans une collection « Grande Romance ». Pour moi, la romance était assez inexistante, j’avais plutôt l’impression de lire une petite romance avec beaucoup de surnaturel autour, de non-rationnel, de questionnement …
Alors oui, l’amour est présent tout au long du livre, de la première à la dernière page, les rencontres, les sentiments, les liens entre les gens rythment l’histoire mais … il m’a manqué ce rapprochement que presque tous attendaient je pense.

Après avoir lu la dernière page, je me suis demandée quel était vraiment le message du livre. Quel était son objectif, son but ?

Etait-ce de nous montrer que nous ne sommes jamais vraiment nous-mêmes ou que les autres ne sont jamais vraiment qui nous croyons être ?

Je me dis que peut-être je n’ai pas compris le livre, alors que je croyais le comprendre jusqu’au dernier chapitre.

Bien sûr, les réponses aux questions que l’on se pose au long du bouquin, on les imagine. Mais cela reste de l’implicite, ces réponses restent propres au lecteur, à son ressenti et à son rapport à la vie et aux autres.

Mon avis

J’appréhendais un peu de lire ce livre, rapport aux critiques que j’avais lu. Et si je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé, je ne peux pas non plus affirmer que j’ai aimé.

Certaines situations ne sont, pour moi, pas assez développées, la réelle romance n’est pas assez présente et les personnages, bien qu’attachants, peuvent aussi se révéler insupportables et incompréhensibles.

Si la lecture a été un très bon moment de découverte (et là je félicite Samantha Bailly pour ses idées et son style), le dénouement n’est pour moi pas à la hauteur de l’histoire. Je ne saurais dire exactement ce qui me manque … peut-être que le livre nous fait (trop) monter petit à petit en attentes pour que la fin soit aussi plate. Je reste en tout cas admirative du travail de cette jeune auteur !

2 thoughts on “Ce qui nous lie – Samantha Bailly

  1. Je suis du même avis que toi.
    Je m’y suis perdu par moment entre passé, présent et futur (surtout à la fin).
    Dans l’ensemble j’ai aimé, mais la fin est trop brusque pour moi, j’attendais quelque chose de plus. C’est à nous d’imaginer comme l’histoire pourrait se terminer.
    En tout cas, je tire mon chapeau pour cette jeune auteur et pour son premier livre.

  2. J’ai adoré ce bouquin même si j’ai eu un peu de mal au début, une fois rentrée dedans, il m’a fallut le lire jusqu’à la fin d’une seule traite ! Le seul bémol que j’ai eu c’est de l’avoir publié dans une collection Grande Romance mais sinon il vaut vraiment le détour !

Laisser un commentaire