21 Décembre : Quand l’adaptation cinéma perturbe …

avent_blog_21

Quand j’ai vu les affiches pour la sortie de « Vengeance en Prada : le retour du Diable », la suite du « Diable s’habille en Prada », mon impatience n’a fait qu’un tour avant que je ne déclare : « Je le veux ».

Weisberger_Vengeance_en_Prada

L’histoire
10 ans après avoir quitté Runway et Miranda Priestly, Andy est une femme (presque) mariée, à la tête d’un magazine haut de gamme dont l’associée n’est autre que son ex-pire ennemie chez Runway : Emily.

Alors que le succès de leur magazine ne faiblit pas, Andy et Emily, duo devenu inséparable, va devoir supporter à nouveau la présence et l’autorité de Miranda. Consciente et toujours perturbée par les événements du passé, Andy laissera-t-elle une seconde chance à Miranda d’entrer dans sa vie ?

Le Diable s’habille en Prada
Je me souviens être allée voir le film avec ma maman lors de sa sortie en salle.

J’ai découvert bien plus tard que le film était l’adaptation d’un livre. Mais je ne l’ai jamais lu … j’aurais peut-être dû !

J’adore ce film, je le regarde plusieurs fois par an. C’est un de mes classiques. Non pas que j’aime la mode plus que ça mais j’adore ce film. Et j’adore Anne Hathaway et Meryl Streep.

C’était donc pour moi une évidence de lire la suite dès la sortie du livre.

Livre vs film
J’ai très vite compris en lisant « Vengeance en Prada » que le film « Le Diable s’habille en Prada » devait être différent de l’histoire littéraire. Encore un coup de l’adaptation cinématographique ça !

Parce que soyons honnêtes, en lisant « Vengeance en Prada », j’ai eu l’impression de ne pas connaître l’histoire d’Andy. Noms des personnes, métiers, histoires, tout est (presque) différent. J’ai tout de même regardé à nouveau « La Diable s’habille en Prada » (version film) parce que je ne savais pas si c’étaient mes souvenirs qui me faisaient défaut … mais non !

Et c’est là où je me suis dit que j’aurais dû lire le livre … au lieu de me contenter du film !

Heureusement que Lauren Weisberger réexplique un peu les situations des personnages, ce qui permet de lire ce livre sans forcément avoir lu le premier.

Le retour du Diable
C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé Andy et Emily. Dix ans après, on redécouvre les 2 femmes, tant au niveau professionnel (devenues rédactrices et chef d’entreprise) que personnel (avec une découverte de la personnalité d’Emily).

J’ai pris plaisir à retrouver Andy. C’est le genre de personnages que j’aime bien et pour qui j’ai de réelles affinités. Alors c’était cool de la retrouver heureuse, amoureuse et de voir la femme qu’elle était devenue malgré l’ombre du Diable qui planait toujours.

Pourtant (et je suis peut-être sadique), je pensais que le rôle de Miranda serait bien plus important d’après le titre du roman. Alors oui, sa présence est souvent sous-entendue, son influence est présente mais je trouve que le titre ne reflète pas vraiment l’ambiance du film.

Mon avis
Je regrette de ne pas avoir lu le 1er livre. Parce qu’aujourd’hui je me base sur une version erronée de l’histoire, car adaptation cinématographique.

Ca ne m’a pas empêché d’aimer le livre et l’histoire, ça m’a surtout perturbé car je l’ai trouvé moins profond que le film (mais le premier livre avait peut-être cette même « construction » dans le temps).

Et sachant que j’ai toujours besoin d’imaginer et de donner un physique aux personnages quand je lis, pour cette fois, j’avais en tête les acteurs du film et n’ai pas vraiment réussi à m’en séparer.

En bref, si vous avez LU le premier, lisez le second sans attendre.
Si vous avez VU le film, lisez d’abord « Le Diable s’habille en Prada » puis enchainez avec « Vengeance en Prada ».

Je ferais sûrement l’inverse en lisant dans quelques semaines « Le Diable s’habille en Prada » !

Bonne lecture ! 

2 thoughts on “21 Décembre : Quand l’adaptation cinéma perturbe …

  1. Je n’ai vu que le film mais je suis tout à fait d’accord avec toi, les adaptations cinématographiques restent rarement fidèle aux écrits.
    Je trouve ça dommage, parce que pour moi ça dénature l’oeuvre en elle-même et il est plus facile de se souvenir d’un film que d’un livre (pour certaines personnes).

  2. il est dans ma PAL, je l’ai acheté dès sa sortie car j’ai adoré le premier tome mais j’ai peur d’être déçue donc je ne l’ai toujours pas ouvert … je pense que je vais me relire le premier du coup puis enchaîner avec le deuxième

Laisser un commentaire