Central Park – Guillaume Musso

Qu’on se le dise : j’aime Guillaume MUSSO ! J’aime son style, sa façon de me transporter dans des histoires toutes plus folles les unes que les autres. J’aime sa folie. À moins que cela ne soit du génie ?

C’est donc avec une impatience non dissimulée que j’ai dévoré son nouveau livre « Central Park ».

Fidèle à moi-même, et ayant une confiance totale en Guillaume MUSSO et son talent, je n’ai pas lu le résumé (enfin, j’avais eu des échos en lisant les articles de presse annonçant la sortie du bouquin), pas cherché à savoir où il allait m’emmener et je me suis jetée dans la lecture.

Et si la semaine dernière, je confiais sur Twitter que « tous les livres que je lisais en ce moment étaient des coups de cœur », sachez que « Central Park » ne fait pas exception !

Musso_Central_Park

L’histoire

Quand Alice et Gabriel se réveillent menottés l’un à l’autre au beau milieu de Central Park, c’est l’angoisse. Parce qu’hier soir, Alice faisait la fête sur les Champs Elysées et Gabriel était à Dublin. Comment expliquer que ni l’un ni l’autre n’ait de souvenir de la nuit passée ? Et d’où vient le sang sur la chemise d’Alice et l’arme qu’elle porte ? Jusqu’où Alice et Gabriel devront-ils aller pour découvrir la vérité ? Et quelle sera cette vérité ?

Mon avis

Difficile de vous parler de ce livre sans trop en révéler … c’est pourtant mon défi aujourd’hui !

Musso nous entraîne cette fois encore dans une sorte de thriller haletant où le suspense, les fausses notes et les révélations tombent justes.

On est dedans, on y croit même si Musso installe le doute. À qui faire confiance ? À qui ne faut-il surtout pas se fier ? La vérité est-elle vraiment là où on l’attend ?

J’apprécie toujours autant les flashbacks, souvent présents dans les livres de Musso, qui permettent de comprendre la situation passée des personnages. Sauf que là c’est uniquement la vie passée d’un des deux personnages qui nous est livrée.

Comme toujours, quand la « chute » est dévoilée, ma première réaction est de me dire que « cet auteur est génialement fou », qu’encore une fois, il m’a transportée, m’a fait vribrer et m’a emmené loin de là où je pensais aller.

La construction de l’histoire, les retournements de situations inattendus, les faits, les relations sont tellement bien construits que, malgré tous les événements qui s’enchaînent, on reste accrochés à l’histoire, à vouloir connaître la suite et la fin. Le rythme est toujours aussi fluide et la lecture passionnante et passionnée. Chaque phrase a son utilité, aucun mot n’est superflu, aucune longueur ni lenteur ne se fait sentir ! C’est du Musso quoi !

Alors quand la révélation arrive (située dans ce roman bien plus tôt que dans certains autres romans), on retrouve une des marques de fabrique de Guillaume Musso : la souffrance et les bouleversements de la vie comme force et élément d’un nouveau départ.

La vie passe et n’épargne pas certaines personnes. Comment, à ce moment là, reprendre confiance en la vie, en l’amour, en soi tout simplement ? Comment ne pas s’oublier et ne pas céder à la parano quand les autres ne nous inspirent plus confiance ? Comment, dans ces cas là, démêler le vrai du faux pour connaître la vérité ? Et comment accepter cette vérité lorsqu’elle est face à nous ?

Avec « Central Park » Guillaume Musso me surprend encore. Mais au fil de mes lectures, je redoute l’instant où je pourrais être déçue par l’un de ses romans. Soyez sans craintes, la déception n’est pas pour cette fois ! Même si on commence à connaître le style de Musso et que des similitudes apparaissent de plus en plus avec des situations des romans passés. Mais qu’importe !

J’ai passé un agréable moment de lecture, entrecoupé de suspense, de doutes, de peur et de soulagement. C’est donc avec un grand sourire que je vous recommande « Central Park ». Et entre nous, vivement le prochain !!!

Bonne lecture et rendez-vous en 2015
pour de nouvelles aventures « Musso-esques »

note_5_5

2 thoughts on “Central Park – Guillaume Musso

  1. J’ai toujours eu un peu de mal avec Musso, je trouve tout cela un peu trop commercial. Mais bon vu ton article et ma soeur qui me bassine avec lui, je vais peut être retenter l’expérience 🙂

Laisser un commentaire