Le caveau de famille – Katarina Mazetti

mazetti_le_caveau_de_famille

Le Caveau de famille est la suite du livre « Le Mec de la Tombe d’à côté » dont je vous ai parlé hier. Je ne savais d’ailleurs pas qu’il y avait une suite quand j’ai lu (et terminé) « Le Mec de la Tombe d’à côté ».

Mais en y réfléchissant un peu, ce deuxième livre me paraît « logique ». L’auteur nous avait en effet laissé dans le doute quand à l’avenir de nos 2 héros même si cette fin ne m’avait pas perturbée lors de ma lecture. Je pensais plutôt qu’ainsi le lecteur avait le choix de s’imaginer sa propre suite.

L'histoire

Désirée rêve de maternité. Benny vit avec une autre. Pourtant il s’est engagé à lui faire un enfant. Ils se laissent 3 essais. Mais que deviendront leurs vies si Désirée tombe enceinte ? Cesseront-ils, comme promis, de se voir, si cela ne marche pas ?

Mon avis

Ce livre m’a moins emballée que le premier.

On retrouve la même construction du roman : chacun nous livre les faits tels qu’ils les ont ressentis. Mais les thèmes abordés vont plus loin que dans le premier livre : le désir de maternité, la difficulté d’être mère et femme à la fois, le sentiment de n’avoir plus le droit d’être soi, la peur, les difficultés financières, les décisions et les responsabilités qu’il faut assumer. Mais on retrouve néanmoins toujours la question du clivage social qui existe entre Désirée et Benny, clivage qui s’intensifie au cours de l’histoire.

Mais une chose m’a perturbée : on vit moins intensément les événements. Car sans vouloir en dire trop, cette histoire se déroule sur plusieurs années. Les événements se succèdent, certains passages sont abordés rapidement, comme si on avait parfois droit uniquement à un résumé de l’année.

Bien entendu si l’histoire se déroule sur plusieurs années, c’est aussi pour pouvoir offrir au lecteur une vision d’ensemble sur la façon dont la vie et les sentiments des personnages ont évolués.

Malheureusement à la fin je n’avais plus la même sympathie pour Désirée et Benny. Leur histoire ayant perdu de son intensité. Mais c’est peut-être aussi ça la vie. Changer, évoluer, ne plus se reconnaitre, devoir apprendre à se connaître autrement.

Si ce livre nous permet de connaître la suite de l’histoire entre Désirée et Benny telle que l’a imaginée l’auteur, il nous laisse encore plus sur notre fin. Un troisième livre devient alors attendu, voire évident, mais risqué ! Mais je ne sais pas si je serai au RDV si troisième livre il y a … 

note_3_5

Laisser un commentaire