Un tote bag spécial plage complètement OUUF !

Mai 2014. Diiiing Doooong. Diiiing Dooong. Je descends les escaliers, ouvre la porte et ma factrice me tend une enveloppe tant attendue : Ma OUUF est arrivée ! Je remonte les escaliers à toute vitesse et entreprend d’ouvrir l’enveloppe. Comme d’habitude, les chats sont aussi impatients que moi de découvrir ce que contient la box.

Au programme : du FLUO ! Du jaune, du rose, du vert, du orange … J’adore !! Ca met de bonne humeur. Je découvre que ce mois ci, on nous propose aussi de customiser un tote bag. Ça tombe bien, j’avais envie d’un tote bag, mais n’avais pas encore trouvé celui de mes rêves.

Quelques jours (quelques semaines devrais-je même dire) passent et je me penche sur mon tote bag. Si la mise en marche de ma créativité est un peu difficile, très vite une idée me vient en tête. Peu sûre de moi, j’essaye de me persuader que ça va le faire !

Alors, je me lance.

Étape 1

Acheter du plastique fou. Trouver 2 motifs différents mais sur le thème de la plage. Les reproduire sur le plastique. Les colorier. Les découper. Passer au four.

plastique_dingue

Étape 2

Prendre le tote bag. Préparer le galon jaune à paillettes et le trapilho vert fluo (je suis nulle en crochet alors autant l’utiliser en le détournant de son utilisation de base …). Du fil jaune et vert. Une aiguille. S’armer de beaucoup de patience pour la plus-que-débutante que je suis. Et c’est parti.

prepa_tote_bag

Étape 3

Prendre sa serviette de plage. La glisser dans son tote bag. Prendre les pièces en plastique fou. Les mettre dans le sac également. Aller à la plage. Sortir sa serviette du tote bag. L’installer confortablement sur le sable. S’installer sur la serviette. Bouquiner. Aller dans l’eau. Et quand vient l’heure du « On fait quoi maintenant ? » (parce que je m’ennuie vite sur la plage), sortir les pièces en plastique fou et dire à son copain « Tu prends les tongs ou les lunettes ? ». Et commencer une partie de morpion avec comme plateau de jeu le tote bag.

tote_bag_ouuf

Bilan

J’ai tellement galéré à coudre le galon et le trapilho sur le tote bag, j’ai plusieurs fois failli m’arrêter, découragée, mais je me suis accrochée. Le résultat des finitions est loin d’être parfait mais c’est une petite fierté pour moi. Et puis, il déchire mon tote bag !

Autre réalisation

Je vous disais ne pas savoir faire du crochet. Mais en cherchant un peu, j’ai trouvé qu’on pouvait utiliser le trapilho pour faire des bracelets avec les doigts. Ni une, ni deux, j’ai essayé et découvert une technique très simple. Mon bracelet trapilho vert fluo m’a donc suivi cet été pour mettre un peu de couleur dans mon quotidien !

bracelet_trapilho

Laisser un commentaire