La Maison de Tess – Cathy Kelly

Livre faisant partie de ma PAL Estivale.

 kelly_la_maison_de_tess.jpg

L’histoire

Avalon, Irlande. Tess se prépare à un divorce et à la vente de son magasin quand le passé ressurgit. Elle doit alors faire face à de douloureux souvenirs. Danaé, responsable respectée du bureau de poste local, vit recluse, bien qu’appréciée pour sa discrétion par les habitants. Mais quand Mara, sa nièce s’installe à Avalon à la suite d’une rupture sentimentale, Danaé doit elle aussi faire face à ses acte passés. Quant à Suki, la sœur de Tess, à la recherche de son ancienne gloire, elle risque de voir sa prie privée étalée par un biographe peu scrupuleux. À Avalon, le destin de ces 4 femmes va profondément se modifier. Mais quand le passé ressurgit, mieux vaut être bien accompagnée.

Mon avis

J’ai toujours beaucoup aimé le style de Cathy Kellly. Il est vrai que la structure de ses romans est souvent similaire, cependant c’est son talent à offrir une personnalité singulière à chaque personnage, dont l’histoire est aussi touchante qu’émouvante qui me fait lire avec un même plaisir chacun de ces livres.

Dans « La maison de Tess », Cathy Kelly reprend les codes qui lui sont propres : une petite ville d’Irlande, plusieurs femmes en difficultés et / ou meurtries, qui doivent faire face à leur passé ou leur présent et qui, au début du roman, ne se connaissent pas vraiment.

Cathy Kelly nous livre ici 4 femmes aussi différentes que touchantes :
– Danaé, qui au premier abord semble discrète et désintéressée par les relations sociales et humaines, se révèle finalement meurtrie ne pouvant passer au delà de la culpabilité et de son propre jugement face aux événements du passé.
– Tess qui avait beaucoup et qui se retrouver au pied du mur, à devoir gérer seule le quotidien. Alors quand, en plus, le passé revient au galop, la forçant à se replonger dans ses souvenirs et les conséquences de ses paroles, on découvre une femme courageuse mais peu sûre d’elle.
– Mara, a la fougue de son jeune âge, pétillante et joyeuse. Si elle semble au plus bas, c’est finalement elle qui montre force, volonté et ouverture d’esprit pour rassembler et apporter un maximum de joie et de bien-être autour d’elle.
– Suki, l’ancienne star, celle qui a tout vécu … jusqu’à redescendre au plus bas. Si son comportement paraît antipathique, on ressent rapidement les faiblesses qui l’ont forcées à s’endurcir dans l’unique but de retrouver la gloire. Cependant, l’argent et la célébrité ne font pas le bonheur …

J’ai aimé ces 4 femmes. J‘ai apprécié me retrouver à leurs côtés. J’ai adoré être transportée en Irlande (Cathy Kelly me donne tellement envie de visiter ce pays !!!).

Si cette histoire nous montre les difficultés à faire face aux décisions du passé, elle montre surtout qu’à force de courage, de volonté, d’ouverture et de communication, les situations peuvent s’améliorer et être acceptées si elles ne peuvent être résolues.

Cathy Kelly est pour moi une auteur reposante qui va au fond de la personnalité de ses personnages, qui allie bonheur et malheur, qui ne cache pas la vérité et qui donne libre court à la vie. Et encore une fois, elle nous offre un roman émouvant, entre rires et larmes, joie et culpabilité, amitié et rivalité. Un livre que j’ai dévoré en quelques heures et qui m’a transportée !

note_4_5

Laisser un commentaire