Ne lâche pas ma main – Michel Bussi

Livre faisant partie de ma PAL Estivale.

bussi_ne_lache_pas_ma_main

L’histoire

Martial et Liane sont en vacances à la Réunion avec Sofa, leur fille. Le couple semble heureux et amoureux. Mais quand Liane disparaît, tout accuse Martial de l’avoir tuée. Coupable idéal, Martial entraine sa fille dans un course poursuite où se mêlent stratégie et préméditation afin de prouver son innocence. Mais est-ce vraiment la police que Martial cherche à fuir ?

Mon avis

J’ai découvert Michel Bussi avec « Un avion sans elle ». J’avais aimé le style, l’intrigue, le dynamisme … Avec « Ne lâche pas ma main », j’ai classé Michel Bussi parmi « mes » auteurs incontournables.

Michel Bussi ne perd pas son temps à nous décrire le contexte. Dès les premières pages, il nous plonge dans l’intrigue et le suspense de l’histoire.

Dès le quatrième chapitre, j’étais accro. Michel Bussi a beaucoup de talent. Du talent pour écrire et me transporter dans son univers, mais également pour me rendre folle !

J’ai très vite compris qu’un secret était la clé de l’intrigue, que Martial inventait, que la disparition était préméditée … Je ne spoile rien, c’est écrit dès les premiers chapitres. Michel Bussi nous décrit même les moments où tout bascule. Le résultat est là. Si le « héros » sait comment tout était censé se dérouler, le lecteur sait quand tout a dérapé.

Michel Bussi continue alors à nous raconter les événements, minute après minute, à donner de nouveaux indices et à brouiller les pistes.

Cela n’aura alors qu’un effet : celui de ne plus pouvoir fermer le livre, d’être autant dans la cavale que dans la recherche de la vérité … et d’essayer de comprendre.

Les personnages sont attachants, et petit à petit, on tremble pour et avec eux, souhaitant une fin heureuse et tremblant encore lorsque l’on sent le malheur arriver.

Le doute est longtemps resté présent dans mon esprit : faire confiance ou se métier ? Croire ou ne pas être dupe ?

Sans faux pas, sans longueurs, sans perte d’intérêt, on en veut toujours plus. Sauf qu’il est difficile de savoir où le dénouement nous emmènera. Et la fin est d’autant plus appréciable qu’elle est à la hauteur de l’intrigue et de la cavale à laquelle on a assisté. À travers « Ne lâche pas ma main », le style envoûtant de Michel Bussi m’a de nouveau conquise. J’ai maintenant hâte de dévorer ses autres bouquins pour découvrir l’étendue de son talent !!

note_5_5

Laisser un commentaire