L’instant d’après – Sarah Rayner

Livre faisant partie de ma PAL Estivale.

L'instant d'après - Sarah Rayner - Editions J'ai Lu

L’histoire

Dans le train qui l’emmène à Londres, Lou observe une femme qui se maquille. Elle aperçoit également un couple plus âgé heureux. Quand d’un seul coup, l’homme tombe, victime d’une crise cardiaque. Quelques wagons plus loin, Anna lit un magazine pour se détendre et voit l’arrêt du train la mettre en retard au travail. Alors que la vie s’arrête pour Simon, 3 femmes vont se rapprocher, se confier à demi mots leurs peines et s’entraider pour continuer à vivre.

Mon avis

Ce livre est émouvant et c’est en quelques heures à peine que je l’ai dévoré !

Parce qu’aussi soudaine qu’elle puisse être, la mort va rapprocher 3 femmes qui souffrent. Chacune à sa façon. Chacune pour des raisons différentes parce que chacune se sent responsable mais également coupable.

Le titre du livre m’a très vite donné envie de le lire. « L’instant d’après ». Car en un instant, on peut tout perdre … ou tout gagner.

L’histoire peut au premier abord paraître triste. Et bien sûr, elle l’est ! Mais à la tristesse de la mort soudaine d’un proche, cette histoire dévoile d’autres sujets également sources de souffrance.

Si on se rend vite compte que la perte représente un manque et une douleur intense, l’histoire met en parallèle deux autres histoires, comme pour démontrer que la souffrance est présente au quotidien, en chacun de nous … mais qu’elle ne se révèle, et semble légitime, qu’en cas de perte « physique ».

Ce livre ne nous parle pas que de deuil. À travers la mort, ce sont 3 nouvelles visions du monde et de la vie qui sont racontées.

Si pour la première c’est de savoir comment accepter et surmonter la perte de son mari pour continuer à vivre, pour la seconde ce sera de revoir ses priorités et prendre conscience de ses besoins, alors que cela poussera la troisième à affronter enfin les obstacles qui l’empêchent de s’affirmer et de s’accepter totalement.

Je pense que l’objectif premier de l’auteur était de montrer que malgré les souffrances et la mort, la vie continue « pour ceux qui restent ». Pourtant le message que j’en retire c’est que la mort d’une personne proche (ou non,) implique toujours une prise de conscience comme si les priorités et les objectifs apparaissaient soudainement de façon claire, alors qu’ils ont toujours été là, cachés par la routine, l’habitude et la peur. La mort ne donne pas vraiment une nouvelle vision de sa façon de vivre, elle révèle seulement ses véritables envies et pousse à les réaliser.

Si ce livre donne à réfléchir sur le sens que l’on donne à sa vie, ses priorités et ses objectifs, il permet également de passer un moment rempli d’amour et d’amitié en compagnie de 3 femmes très attachantes. Sans compter que la plume agréable de l’auteur fait d’autant plus aimer « L’instant d’après ».

note_5_5

coup_de_coeur

Laisser un commentaire