La vie épicée de Charlotte Lavigne – T1 Piment de Cayenne et pouding chômeur – Suzanne Roy

Livre faisant partie de mes lectures Octobre Rose.

roy_la_vie_epicee_de_charlotte_lavigne_t1

L’histoire

Côté pro, Charlotte Lavigne travaille pour une émission de télé. Côté cœur, elle cherche le grand amour, mais enchaîne les désillusions. Et il y a « Maxou », le Français, dont elle est follement amoureuse. Mais Charlotte est aussi gaffeuse (et imprévisible), à son grand désespoir, et celui de Ugo et Aisha, ses deux meilleurs amis.

 Mon avis

J’ai découvert ce livre sur le blog de Coralie. Sa critique m’a donnée envie de lire le bouquin. Alors pourquoi résister ?

Il faut savoir que 4 tomes composent la série « Charlotte Lavigne ». A ce jour, seuls les 2 premiers sont disponibles en France. Il faudra prévoir un aller-retour au Québec pour se procurer les tomes 3 et 4 pour les plus impatients. Pour les autres, il me semble avoir entendu parler d’avril 2015 et 2016 pour la sortie française.

Dans ce premier tome, on fait donc la connaissance de Charlotte et de son côté imprévisible. De bonne volonté (il faut le reconnaître), Charlotte est à fond dans tout ce qu’elle entreprend : ses relations amoureuses, ses relations amicales et encore plus sa cuisine ! Car Charlotte aime cuisiner et recevoir, malheureusement tout ne se passe pas toujours comme elle aimerait…

Alors quand elle rencontre Maximilien, « son Maxou », et qu’elle tombe éperdument amoureuse de lui, elle est prête à tout pour le garder, même si cela implique de mettre le feu à son appartement et de vider son compte bancaire. Heureusement elle peut compter sur Ugo et Aisha, ses amis, mais également sur Mado Champagne … sa mère !

Pour le coup, je n’ai pas accroché à ce premier tome.

Tout d’abord, et bien que j’aime l’accent et les expressions des Québécois, je me suis perdue dans la lecture. Trop de Québécois a eu raison de mon intérêt (et d’une lecture que j’imaginais fluide et légère). Parce qu’à des moments, je ne comprenais plus ce que je lisais …

Mais j’ai surtout eu l’impression de lire une imitation, version Québec, des (més)aventures de Becky, la célèbre accro du shopping de Sophie Kinsella. Entre la recherche de l’amour, les histoires de compte en banque, les différents rebondissements et péripéties, j’ai eu le sentiment d’avoir en face de moi une copie de Becky.

Malheureusement une fois que mon esprit a fait ce rapprochement, j’ai eu du mal à être totalement dans le roman.

Charlotte m’a un peu agacée, j’ai trouvé que le trop plein de rebondissements cassait le rythme du bouquin. D’autant que certaines situations auraient, à mon sens, méritées un peu plus d’approfondissement ou d’être traitées moins rapidement (ce qui revient un peu au même).

J’ai quand même lu le livre, pas spécialement avec beaucoup d’enthousiasme. C’était une lecture divertissante. Je n’avais pas envie de me jeter dessus à tout moment, je n’avais pas cette frénésie du « Allez encore un chapitre, après promis, j’arrête ! ».

« La vie épicée de Charlotte Lavigne » n’a donc pas satisfait toutes mes envies et attentes. Je n’ai pas eu envie de lire le tome 2, mais si je n’exclus pas de le lire un jour prochain, sur la plage, lors d’une envie de lecture pas trop prise de tête … et un peu aussi par curiosité, il faut être honnête.

note_2_5

One thought on “La vie épicée de Charlotte Lavigne – T1 Piment de Cayenne et pouding chômeur – Suzanne Roy

  1. Moi j’avais bien aimé, j’avais trouvé le personnage de Charlotte très rigolo 🙂 Mais c’est vrai que c’est très classique comme chick-lit et que ça ressemble à Sophie Kinsella !

Laisser un commentaire