Nymphéas Noirs – Michel Bussi

Livre faisant partie de ma sélection Lectures à Moustaches.

bussi_nympheas_noirs

L’histoire

Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps. Un étonnant roman policier dont chaque personnage est une énigme.

Mon avis

J’avais dévoré « Un avion sans elle ». J’ai tremblé avec « Ne lâche pas ma main ». Alors, quand j’ai lu le résumé de « Nymphéas Noirs », la Normande qui sommeille en moi n’a pas pu résister.

Allier l’un de mes meilleurs souvenirs d’enfance, la visite annuelle des Jardins de Monet à Giverny, à ma passion pour la lecture et au talent de Michel Bussi … c’était déjà gagné !

« Nymphéas Noirs » n’est pas un simple polar. C’est une plongée dans l’univers de Monet, ce peintre que j’affectionne tant, dans son histoire, son parcours avec une intrigue qui nous torturera pendant près de 500 pages.

Michel Bussi met à nouveau tout son talent dans une intrigue tumultueuse qui avance autant qu’elle tourne en rond.

Les questions, les doutes, les soupçons s’enchainent. Mais les réponses tardent à arriver.

Comme à son habitude, Michel Bussi nous « confronte » à un narrateur qui sait tout, qui parle même, mais qui laisse le lecteur se perdre dans les méandres de l’enquête.

Alors on prend son mal en patience, on lit, on essaye de comprendre, on réfléchit … jusqu’au moment où on doit savoir ! Ce moment où tout bascule. Où plus rien ne compte à part la lecture, la recherche de la vérité. Cette quête, ce besoin de comprendre, de savoir.

L’histoire gagne en intensité à chaque chapitre. Michel Bussi a ce sens du suspense, ce rythme fluide et envoutant sans fausse note. Il a le talent de nous entrainer là où il le veut, de nous éloigner de la vérité, nous en rapprocher, sans que l’on ne soupçonne quoi que ce soit.

Si le style de ce roman est différent des 2 romans que j’ai déjà lu, il n’en pas pour le moins prenant. Et la « chute », cette révélation, que l’on attend est à la hauteur  du bouquin ! Une fin que je n’aurais pas pu imaginer. Et c’est ce que j’aime avec Michel Bussi ! Il a cette capacité à nous amener sa révélation de façon subtile sans que l’on n’ait pu deviner ses intentions.

Encore une fois, Michel Bussi me transporte dans son univers ! Son style, son rythme, ses personnages, son intrigue … tout y est ! Il dénoue avec autant de talent l’intrigue qu’il installe d’intensité dans son roman. Une troisième lecture qui confirme que cet auteur fait désormais partie de « mes auteurs préférés ».

note_5_5

Laisser un commentaire