La balade [Atelier d’écriture #6]

Chaque semaine je me régale des photos postées par Leiloona, qui m’inspirent et me font redécouvrir l’envie d’écrire.

Et si chaque semaine apporte son lot de textes émouvants ou drôles, je me rends compte que les visions différentes de chacun des auteurs sont plus qu’intéressantes.

Enfin, je suis plus qu’émue et touchée par vos commentaires qui me redonnent chaque fois un peu plus confiance et envie de continuer.

Merci 🙂
Et bonne lecture !

2014-12-01. La balade [Atelier d ecriture #6]
© Romaric Cazaux

LA BALADE

Un an. Un an qu’elle n’a rien fait avec plaisir. Un an de souffrance, de doutes, de questions sans réponses. Un an qu’elle a mis de côté le plaisir, les amis, les apéros, les cinés, les expos, la vie. Un an qu’elle se lève uniquement pour aller travailler. Parce qu’il le faut. Un an de vie passée sans lui.

Pourtant, ce matin, elle s’est réveillée avec une sensation étrange. La sensation de la douleur qui s’estompe. Elle a enfilé un jean, un pull, des baskets, s’est coiffée simplement, s’est maquillée légèrement. Avant de sortir, elle a osé un regard vers le miroir. Elle a souri, s’est trouvé jolie.

L’air frais a empli ses poumons comme si c’était la première fois, comme si elle venait de naitre. Elle a fait confiance à son instinct et a laissé ses pas la mener vers le parc. Ce parc où ils se sont baladés la première fois.

Quand elle a aperçu la statue au loin, elle a eu besoin de s’en approcher. Comme aimantée à ce bloc de pierre.

En s’approchant, elle a senti sa gorge se serrer et les émotions l’envahir. C’est ici, devant cette statue qu’ils avaient échangé leur premier baiser. C’est aussi ici qu’il lui avait avoué qu’il l’aimait. Une larme commença à couler le long de sa joue. Un an sans lui.

Elle regarda attentivement cette statue comme si elle la voyait pour la première fois. Le regard de l’homme était si triste. Elle ne s’en était jamais rendue compte. Perdue dans ses pensées à elle, les yeux de cet homme la frappèrent soudainement. Il y avait dans les yeux de Tom la même tristesse et le même vide que dans les yeux de cet homme dans les derniers instants de leur relation.

Peut-être avait-il finalement eu raison de mettre fin à l’histoire qui les unissait ?

Elle réalisa que cette décision avait du lui demander plus de courage qu’elle ne l’avait cru jusqu’à aujourd’hui.

Non, il ne l’avait pas quitté par lâcheté mais parce qu’il ne l’aimait plus et qu’ils méritaient, tous les deux, d’être heureux.

Un an après cette rupture, c’est à l’endroit où tout avait commencé des années plus tôt qu’elle venait de comprendre. D’accepter.

Elle ne ressentait plus le besoin de rester là. Elle jeta un dernier coup d’œil à la statue, un sourire sur les lèvres.

S’éloignant à la fois de la statue et de son passé, elle fit confiance à son instinct et à ses pas pour la mener à nouveau vers le bonheur.

22 thoughts on “La balade [Atelier d’écriture #6]

    1. Oh oui, j’aurais tellement envie de la continuer … Mais qui sait (tu m’as donné une idée !), si la photo d’un prochain atelier s’y prête / m’inspire, j’écrirai peut-être une suite …
      Merci pour ton commentaire 🙂

  1. C’est vrai qu’il en faut du courage pour quitter quelqu’un, pour annoncer la nouvelle en sachant que l’autre va souffrir. Un bien joli texte sur la difficulté de survivre à une séparation mais qui s’ouvre sur l’espoir d’une reconstruction.

    1. Oui, j’avais vraiment envie de terminer cette histoire sur une note positive et d’optimisme …
      Merci pour ta lecture et ton commentaire 🙂

  2. Qui sait, peut-être même que la statue est devenue triste d’avoir assisté à cette rupture, sachant qu’une année plus tard, la douleur serait encore présente chez elle. Souhaitons-lui qu’elle surmonte ce rejet qui lui a fait si mal et qu’elle trouve celui qui lui était destiné. Ensuite, qui sait, peut-être qu’en revenant dans ce parc, elle verra la statue sourire. Beau texte!

    1. Ooooh j’aime beaucoup ton idée de la tristesse de cette statue en rapport avec la rupture … Je n’y avais pas du tout pensé !!
      Comme un autre commentaire me l’a inspiré, peut-être que la photo d’un prochain atelier m’inspirera la suite de cette histoire 🙂
      Merci pour ton commentaire !

    1. Merci pour ton commentaire !
      Je ne pouvais pas la laisser triste devant cette statue, je voulais lui offrir un nouveau départ 🙂
      Je suis contente que le texte plaise !

Laisser un commentaire