La revoir [Atelier d’écriture #11]

Et c’est un atelier d’écriture qui démarre cette année bloguesque 2015 !

J’en profite donc pour vous souhaiter une très bonne année, qu’elle soit remplie de petits et grands bonheurs, de plaisir, d’amour, d’amitié, de complicité, d’objectifs, de réussite … et que ces petits instants positifs vous permettent d’aborder avec plus de sérénité et d’espoir les moments difficiles (car il ne faut pas se leurrer, il y en aura …).

Je vous remercie également d’être toujours présents ici et m’excuse de ne pas avoir répondu aux commentaires postés sur l’atelier d’écriture la semaine passée. Je n’ai d’ailleurs pas non plus eu le temps d’aller lire vos/les écrits des autres participants, mais je compte bien me rattraper cette semaine !!!

Bonne lecture, bonne journée et bonne semaine !

2015-01-05. La revoir [Atelier decriture #11]
© Julien Ribot

LA REVOIR

« Le train en provenance de Paris va entrer en gare voie 4. »

Autour de moi les gens s’agitent. Moi je suis carrément excité !

Deux semaines que je ne l’ai pas vue ! Deux semaines sans elle, sans son odeur, sa voix, ses bisous, ses caresses, ses câlins, ses « bonne nuit mon chéri ». Deux semaines sans balades, sans soirées télé à 2 sur le canapé.

Je sais, elle m’a expliqué. Une grosse semaine de révisions puis une grosse semaine d’examens. Elle voulait rester concentrée, ne pas être distraite et terminer avec panache ses études ! D’ailleurs, elle m’a dit avant de me laisser que si j’étais sage, j’aurais un cadeau …

Que j’ai hâte de la revoir ! Qu’elle me prenne dans ses bras, me couvre de bisous, me raconte ces 2 semaines. J’espère qu’elle a pensé à manger quand même. Je suis sûr qu’elle n’est pas sortie une seule fois, ne serait-ce que pour s’aérer l’esprit ! Boulot, boulot … quand elle a un objectif en tête, rien ne peut l’en détourner !

Mais c’est aussi ça que j’aime chez elle. Sa détermination, sa volonté d’aller au bout, son entêtement, sa force de ne pas laisser les autres interférer dans ses décisions.

Ah ! Ça y est ! J’entends le train arriver ! Je m’agite. Je ne tiens plus en place. Et je ne vois pas bien avec tout ce monde qui attend … Je déteste attendre. Je veux la voir. Viiiiite !

Il y a des gens, plein de gens, trop de gens, je ne la vois pas. Mais viiiite. Autour de moi les gens se retrouvent, se serrent dans leur bras, s’embrassent, certains se disent bonjour comme s’ils se connaissaient à peine, presque sans émotions.

Viiiite …

Thérèse, sa mère, est avec moi. D’un seul coup je l’entends crier « Émilie ! ». Je m’agite encore un peu plus. Thérèse a du mal à me retenir.

Où est-elle ?? Je ne la vois pas …

– Charlyyyy !!

– Émilie ?

Je l’aperçois, je cours vers elle, mais Thérèse me retient, alors j’aboie plus fort

« Woooof, Woooof, Woooof »

Elle accourt, se penche, me prends dans ses bras et me couvre de bisous. « Oooh mon Charly, tu m’as tellement manqué ! ».

« Woooof, Woooof, Woooof »

Je suis tellement content de la revoir que je fais pipi par terre. Mais ce n’est pas grave, ça la fait rire. Maintenant que j’ai retrouvé ma maîtresse, je ne la lâche plus ! Parce qu’elle m’a quand même vachement manqué pendant 2 semaines …

11 thoughts on “La revoir [Atelier d’écriture #11]

  1. J’étais toute émue… et quand j’ai lu que la mère d’Emilie était là, je me suis dit qu’il y avait un problème, lol!
    J’adore, c’est surprenant et très drôle!

Laisser un commentaire