Orgueil et Préjugés – Jane Austen

Livre lu dans le cadre du Challenge « Un an, un challenge et des livres … »

 orgueil_et_prejuges_ultim_jane_austen

L’histoire

En Angleterre, dans la société provinciale guindée, fière de ses privilèges et de son rang social, Mrs. Bennett, mère de cinq filles, veut à tout prix les marier… Elle n’hésite pas à faire la cour à son nouveau voisin, Mr. Bingley, jeune homme riche qu’elle aurait aimé donner comme époux à sa fille aînée Jane. S’ébauche une idylle entre Jane et Mr. Bingley, qui pourrait bien aboutir à un mariage. Elisabeth, soeur cadette de Jane, se réjouit de cet amour naissant. Mais c’est sans compter le dédain et la méfiance de l’ami intime de Bingley, Mr. Darcy qui, n’appréciant pas les manières de Mrs. Bennett et de ses filles, empêche Bingley de se prononcer. Elisabeth de tempérament fort et franc, consciente de la valeur et du mérite de son milieu, affronte Mr. Darcy…

Mon avis

Il y a quelques mois, au détour d’une photo sur Instagram, j’ai découvert la collection romans / papeterie üLtim. Un petit tour sur leur site, et je me suis rapidement laissée tenter par le livre « Orgueil et Préjugés » (ainsi que le carnet mais ça c’est une autre histoire). C’était l’occasion rêvée pour (re)lire ce grand classique de la littérature sentimentale.

J’ai donc décidé de commencer l’année 2015 par cette lecture. D’autant plus qu’elle collait parfaitement au thème « Romance Historique » du Challenge « Un an, un challenge et des livres » (dont je vous parlais ici).

Et dès les premières pages, 3 choses m’ont frappées : 1/ le ton de Jane Austen, qui correspond au « langage de l’époque » ; 2/ la difficulté à entrer dans le roman, notamment due à ce style si différent de mes lectures habituelles ; 3/ le doute d’avoir déjà commencé la lecture de ce livre lorsque j’étais ado sans l’avoir terminé …

Ce 3ème point s’est d’ailleurs vite révélé comme vrai. Et je le confesse aujourd’hui. J’ai bien essayé de lire ce livre des années plus tôt mais ayant déjà eu du mal à entrer dans l’histoire, j’avais abandonné (et puis à l’époque, j’étais moins portée sur les romans sentimentaux et il y a eu le film … en même temps, je ne ressentais pas de frustration concernant cette non-lecture!). Voilà c’est dit …

Mon objectif était donc simple : lire de la première à la dernière page ce classique !

Comme pour beaucoup, les attentats de ce début d’année m’ont coupés dans mon quotidien et il était difficile, voire impossible, de me réfugier dans la lecture. Résultat j’ai eu énormément de mal à entrer et à suivre l’histoire. Mais je me suis accrochée et j’ai pris le temps d’avancer …

Mon blocage a pris fin à la moitié du livre. Car si j’ai mis près de 3 semaines à lire la première partie, il ne m’a pas fallu plus de 3 jours pour dévorer la seconde partie …

Bon, je vous raconte un peu trop ma vie … et pas assez mon avis.

« Orgueil & Préjugés » est LE roman, l’ancêtre de la chick-lit et du genre sentimental. Malgré les nombreux personnages présents au début de l’histoire, on comprend vite que Elisabeth Bennet et Mr Darcy seront au centre de l’histoire et que d’un amour impossible naitra une complicité particulière.

N’étant malgré tout pas novice dans le genre, et connaissant l’histoire (ou du moins les grandes lignes … et son dénouement), il n’y avait pas trop de suspense, ni de doutes. Mais j’ai fait comme si je ne connaissais pas l’histoire. Pour garder un peu de magie, de suspense et de romance !

Je me suis alors laissée porter et emporter par les phrases de Jane Austen, par l’histoire d’Elisabeth, les doutes de Jane, les frasques de Lydia, les tourments de Mr Bingley … et l’orgueil de Mr Darcy !

J’ai apprécié la façon dont Jane Austen a dépeint la société de l’époque, ses usages, ses coutumes, ses difficultés, sans jamais tomber dans le « trop sentimental ».

Parce que oui, au delà des histoires d’amour, Jane Austen évoque aussi (et avant tout) la condition des femmes, leurs doutes, leurs attentes, voire leurs bêtises et permet de mettre en lumière la façon dont les rapports entre les uns et les autres peuvent mettre en péril, ou arranger, la réputation des familles et de ses membres.

Finalement, je suis contente d’avoir (re)découvert « Orgueil et Préjugés ». C’est un classique, c’est vrai, mais c’est également un livre qui a ouvert la voie à de nombreux autres. Et maintenant je peux le dire haut et fort, sans honte : « Oui ! J’ai lu « Orgueil et Préjugés » et j’ai aimé ! ». D’ailleurs tout ça m’a donné envie de revoir l’adaptation ciné de 2005 avec Keira Knightley.
Histoire de rêver encore un peu …

note_4_5

One thought on “Orgueil et Préjugés – Jane Austen

Laisser un commentaire