Wild – Cheryl Strayed

wild_cheryl_strayed wild_film_cheryl_strayed

L’histoire

Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed boucle son sac à dos, elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junkie, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, elle choisit de s’en remettre à la nature et de marcher. Elle part seule pour une randonnée de mille sept cents kilomètres sur le Chemin des crêtes du Pacifique, un parcours abrupt et sauvage de l’Ouest américain. Au fil de cette longue route, elle va surmonter douleurs et fatigue pour renouer avec elle-même et finalement trouver sa voie.

Mon avis

J’ai acheté ce livre sur un coup de tête lors du Salon Lire en Poche de Gradignan (octobre 2014). Je l’ai vu, ai été séduite par la couverture, puis par le résumé … et hop ! dans mon panier, direction la caisse ! Quelques jours après l’avoir acheté j’ai entendu parler de l’adaptation ciné. Puis récemment, je l’ai attrapé, je l’ai lu, j’ai voyagé, j’ai rêvé, j’ai souffert, j’ai espéré, j’ai eu peur … et j’ai suivi.

Dans « Wild », Cheryl nous emmène sur le PCT, le Pacific Crest Trail, un sentier de randonnée qui s’étire du Mexique au Canada. Elle n’en fera qu’une partie, une partie qui représente malgré tout plus de 1600 km. Une randonnée pour laquelle elle n’est absolument pas préparée mais dont elle a besoin pour se retrouver et se recentrer à un moment difficile de sa vie.

J’ai été émue par cette histoire et je pourrais facilement avoir le même genre d’envies : tout plaquer pour partir, me lancer dans un projet fou, partir seule avec moi-même, pour apprendre à me connaître, pour ENFIN me trouver et avoir le temps de réfléchir.

La différence entre elle et moi ? Elle a osé !

Mal (voire pas) préparée, des chaussures trop petites aux pieds, un sac bien trop lourd pour elle, mal renseignée sur le parcours et les conditions météo. Bref, une randonnée à l’arrache !

Pourtant on comprend très vite ce besoin qu’elle a de partir. De s’éloigner. De fuir en quelques sortes.

Pendant qu’elle commence sa randonnée, elle nous livre ses souvenirs. Des moments qui nous transportent dans son passé et qui expliquent sa douleur présente. Une douleur invisible qui semble bien plus intense que l’état de son corps et de ses pieds.

Alors on part avec elle, on la suit. Non. On l’accompagne. On tremble pour elle. J’ai eu envie de me faire la plus petite possible pendant ma lecture, comme si ma « présence » pouvait être un poids supplémentaire à balader.

« Wild » est un récit sans peur mais avec beaucoup d’humilité et de sagesse. Un récit qui se perd entre passé et présent. Un récit qui évoque l’importance que certains événements ont pour une personne. Un récit où certains événements se révèlent finalement plus destructeurs que l’on aurait imaginé.

À travers ses paroles, ses phrases et ses mots, Cheryl Strayed nous emmène en voyage. Parce qu’entre les souvenirs douloureux et les ampoules aux pieds, elle réussit à nous faire rêver en nous permettant d’imaginer les paysages qu’elle contemple.

Le seul petit bémol que j’ai trouvé au livre c’est cette alternance passé / présent dans laquelle je me suis beaucoup perdue au début. Parce qu’elle nous raconte son histoire en même temps qu’elle marche, parce qu’elle évoque des souvenirs « en vrac », parce qu’elle intègre son passé au paysage et nous le livre comme si on était à ses côtés, comme une confidence que l’on ferait à quelqu’un qui marcherait à nos côtés.

Une force d’avancer, un désir de comprendre, une envie d’aller mieux ou tout simplement une fuite pour oublier, à travers son histoire, Cheryl Strayed donne envie de changer, d’ouvrir les yeux, de ne garder que ce qui est important et indispensable. De faire le tri et le vide, de se laisser la possibilité de se tromper de chemin pour finalement accéder au bonheur et comprendre l’importance du moment présent.

note_4_5

Et le film ?

Après avoir lu le livre, j’ai bien entendu eu envie de voir le film. Enfin, l’adaptation ciné. Ça tombait bien, le film était toujours à l’affiche. Sorti mi-janvier, j’ai trouvé qu’il était peu médiatisé et les projections étaient restreintes (1 séance par jour – en après-midi – dans « mon » cinéma). J’ai donc profité du weekend pour aller voir le film, avec mon chéri.

Comme souvent, il y a un monde entre roman original et adaptation ciné.

L’esprit général du film est respecté mais énormément de passages (souvenirs / doutes / rencontres) ont été supprimés. De même pour les personnages. Beaucoup, dont certains semblaient essentiels, ont été supprimés. Certains événements diffèrent donc entre le livre et le livre, de par les « disparitions » des personnages, mais la douleur, le courage et l’histoire ne changent pas.

« Wild » étant un livre narratif où Cheryl Strayed échange peu avec l’extérieur, il était difficile de retranscrire ses pensées et émotions à l’écran, malgré l’utilisation d’une « voix OFF ».

L’adaptation reste malgré tout fidèle, émouvante et éprouvante. Le chéri a bien aimé le film Moi aussi, malgré la frustration qui est présente de ne pas revoir « tout » le livre. Mais je sais bien que c’est impossible, le film aurait duré 5h sinon … Je suis malgré tout heureuse que cette histoire ait été portée à l’écran. Reese Witherspoon, qui est une actrice que j’affectionne, joue parfaitement le rôle de Cheryl et offre au personnage une visibilité et une puissance que j’ai aimé.

Alors, lire le livre ou voir le film il faut choisir ! Ou pas … Mon « conseil » serait de voir le film puis de lire le film. Le sentiment de frustration devrait être moins fort dans ce sens.

En tout cas je vous conseille le livre et le film, même si je regrette d’avoir lu le livre et d’être allée voir le film tout de suite après. L’histoire était encore fraiche dans ma tête, ce qui a, je pense, augmenté mon sentiment de frustration de ne pas retrouver certaines scènes et certains personnages du livre.

One thought on “Wild – Cheryl Strayed

  1. J’ai vu le film sans avoir lu le livre et j’ai tout simplement adoré ! J’ai le livre dans ma PAL, mais je vais attendre un peu pour le lire, histoire d’avoir oublié quelques passages… 🙂 merci pour ton avis !

Laisser un commentaire