Nickel Blues – Nadine Monfils

monfils_nickel_blues

L'histoire

Ça se passe en Belgique. Deux ados, Ralph et Tony Boulon, décident de ne pas accompagner leurs parents en vacances. Comme chaque année, ceux-ci vont se reposer dans leur caravane avec la mémé ventriloque et faire le tour des baraques à frites des plages du Nord.
Après une nouba de tous les diables dans le pavillon familial, les deux frères se réveillent complètement dans le cirage. Ils découvrent la maison sens dessus dessous : la baignoire est remplie de vaisselle, des capotes pendent au lustre et le canari est retrouvé calciné dans le four ! Seul Bubulle, le poisson rouge, est sauvé in extremis, surnageant dans des eaux douteuses. Gros problème : les parents rentrent le lendemain et les frangins ont une touffe de poils dans la main. L’aîné a soudain une idée géniale : kidnapper une nana du coin pour faire le ménage.
Mais les choses ne se passent pas exactement comme prévu…

Mon avis

J’avais entendu parler de Nadine Monfils, mais ça s’arrêtait là … Jamais lu ses romans, jamais parcourus les résumé, juste entendu le nom de cet auteur.

Alors quand j’ai vu ses livres sur un stand du Salon Lire en Poche 2014, je me suis approchée à petits pas. J’en ai pris un, ai lu le résumé, ait eu envie d’aller plus loin… Quand j’ai aperçu l’auteur derrière ses livres, je n’ai pas résisté ! J’ai senti que cette femme était dotée (entre autres) d’un grain de folie, d’un charisme, d’un talent fou et d’un humour décalé mais certain. Après avoir porté mon choix sur « Nickel Blues », Nadine Monfils m’a dédicacé le livre et m’a souhaité un « Bon trip » !

Quelques instants d’échange m’avaient suffi à cerner l’auteur : décalée mais talentueuse. La lecture de son bouquin m’a confirmé cette impression !!

À peine le livre ouvert j’ai été plongée dans l’histoire ! À peine le livre ouvert, je n’ai pas pu le refermer ! En moins d’une soirée, j’avais lu (dévoré ?) l’histoire …

Parce qu’entre le côté décalé et le comique des situations imaginées par Nadine Monfils, on est portés dans une intrigue mi-criminelle, mi-psychologique. Une histoire qui nous fait voyager, qui nous fait rire, qui apporte son petit lot de drames … mais toujours avec un côté décalé !

L’histoire est loufoque et plus on avance dans la lecture, plus on est embarqué dans les situations aussi imprévisibles que dramatiques.

Pourtant tout s’enchaine. Dynamisme est le second maitre mot de cette histoire. On ne s’ennuie pas ! Les situations s’enchainent, et même les plus insignifiantes apportent leur lot de surprises.

Les chapitres sont courts, et à chaque fois que l’un finit, on ne peut s’empêcher de commencer le suivant. On se retrouve alors à avoir lu le bouquin sans s’en être aperçu, avec plaisir, rires et surprises.

Si le côté décalé est le propre du livre, je dois malgré tout souligner que l’histoire n’est pas bâclée, ni « idiote ». Car ça a été ma crainte a un moment : que le côté loufoque ne l’emporte sur la structure du roman, la construction de l’histoire et l’enchainement des situations ! Mais non, c’est tout le contraire.

Je me réjouis d’avoir découvert Nadine Monfils à travers « Nickel Blues ». Et je n’ai d’ailleurs qu’une seule envie : lire ses autres livres, retrouver ces phrases qui font oublier le reste, qui remette le rire et l’envie de continuer au cœur de ma soirée.

J’en profite d’ailleurs pour vous avoue qu’avec « Nickel Blues », Nadine Monfils a réussi un exploit, quelque chose qui ne m’était pas produit depuis longtemps … En effet, plongée dans son roman, je n’ai pas pensé à mon téléphone ou ma tablette, je n’ai pas vérifié mails, mentions twitter ou nouvelles publications Instagram. Non, j’ai simplement lu. Nadine Monfils m’a fait oublier mes petites addictions … Un talent fou, je vous dit !

note_5_5

lect_coup_de_coeur

One thought on “Nickel Blues – Nadine Monfils

  1. Je ne l’ai pas encore lu celui là, mais dans le genre loufoque signé Nadine Monfils, je te conseille la série des Mémé Cornemuse : les vacances d’un serial killer, la petite fêlée aux allumettes, la vieille qui voulait tuer le bon dieu, …… 100% déjanté ! Et ça se lit très rapidement ! 😉

Laisser un commentaire