10h57 [Atelier d’écriture #21]

Cette semaine, Leiloona nous propose une photo de Sabine, qui est une habituée de l’Atelier d’écriture et dont on découvre aujourd’hui les talents photographiques !

Une photo prise dans le Temple de Beng Mealea au Cambodge et choisie par Leiloona pour nous « sortir de notre zone de confort » …

Bonne lecture !

atelier_ecriture_21
© Sabine

10h57

La chaleur est étouffante pourtant c’est bien l’émotion qui l’empêche de respirer confortablement. Alors qu’elle pénètre dans le Temple de Beng Mealea, Marie sent son cœur s’affoler. Elle respire. Essaye de rester détendue. Elle savait que ce moment serait difficile mais elle n’imaginait pas à quel point jusqu’à cet instant.

Le site est magnifique pourtant elle n’arrive pas à profiter de la beauté et de la sérénité qui s’en dégage.

Rapidement, elle sort une petite enveloppe de son sac à dos. Elle a besoin de quelque chose de concret auquel se raccrocher. De la petite enveloppe, elle sort une feuille jaunie par le temps. Elle l’inspecte, même si elle la connaît par cœur.

Elle avance lentement suivant les indications notées sur la feuille de papier qu’elle tient dans sa main.

Son cœur s’emballe à nouveau. Elle sait qu’elle n’a plus que quelques mètres à parcourir pour atteindre l’endroit où son histoire s’est jouée. Elle jette un coup d’œil à sa montre. 10h47.

Sa respiration est bloquée par l’angoisse mais elle se doit de continuer à avancer. Elle se l’est promis. Elle n’a pas fait tout ce chemin pour abandonner si près du but.

À 10h51, elle aperçoit le lieu. Ce lieu. C’est bien là. Tel qu’il est décrit dans la lettre. C’est ici que tout a commencé, ou presque.

Elle s’assoit par terre et contemple les pierres. Un jeune garçon sort tout d’un coup. Il a l’air heureux, serein, il vit, il respire, il est dans son élément. Très vite elle ne le distingue plus, ses yeux étant embués par les larmes. Elle ne s’est même pas aperçue qu’elle pleurait.

Elle regarde sa montre. 10h57. Voilà. C’est l’heure.

Il y a 30 ans, à 10h57 précisément, une femme récupérait à cet endroit précis un nouveau né qui pleurait, un bébé abandonné, une petite fille qui avait à peine 1 jour de vie.

Le foyer, l’adoption, les parents aimants, la France, l’école, les amies, les petits-amis, les soirées, les fêtes … 30 ans plus tard, Marie se retrouvait à l’endroit où elle avait été abandonnée.

Elle comprit à cet instant qu’elle n’aurait jamais les réponses aux questions qui la préoccupaient depuis des années.

Elle devait abandonner ce passé qui lui pesait et qu’il l’empêchait d’avancer. Elle prit la décision de désormais penser à elle, de construire sa vie, sa famille, d’aimer ses parents et de ne plus penser au Cambodge.

À 11h18, Marie fit demi-tour, sortit du Temple, rentra à l’hôtel et se prépara pour repartir à l’aéroport.

11 thoughts on “10h57 [Atelier d’écriture #21]

    1. Merci !
      Je dois avouer que je n’y ai jamais mis les pieds, mais ça a l’air d’être un très joli pays. Merci pour cette photo !

Répondre à adèle Annuler la réponse.