L’amour est dans le foin – Angela Morelli

morelli_l_amour_est_dans_le_foin

L'histoire

Mais qu’est-ce qui lui a pris d’accepter ce plan foireux ? Et pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ? Résultat, voilà que Louise est : 1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d’une-amie-d’une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances » 2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !).
Pour une parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot « repos », ce séjour s’annonce plutôt douloureux. Jusqu’à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D’un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l’autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n’ont d’égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation… 

Mon avis

« L’amour est dans le foin » est la suite de « L’homme idéal (en mieux) ». Enfin, la suite … Il est ici question de l’histoire de Louise, une des amies d’Émilie, qui était au cœur de l’histoire de « L’homme idéal (en mieux) ».

Je ne suis pas une grande fan des « séries romance ». Je trouve que ce genre de séries manque vite d’intérêt, parce qu’on connaît déjà les personnages, qu’on connaît le style de l’auteur et que les surprises manquent cruellement. Mais ayant dévoré « L’homme idéal (en mieux) » et apprécié le style d’Angela Morelli, je me suis lancée dans la lecture de ce « deuxième tome ».

Louise est une héroïne attachante malgré son côté froid et parisien des débuts. Bien entendu, très vite la glace va vite fondre et se réchauffer !

Le point positif de cette suite est le changement de décor. Souvent dans les « séries romance », les héroïnes sont amies et tous les mâles sont rapidement identifiés. Résultat, on manque de suspense quant à « l’homme » qui fera chavirer le cœur de la jolie célibataire. Ici c’est l’inverse : nouveau décor, nouvelles situations et nouveaux personnages malgré la présence au second plan des amies parisiennes.

Contrairement à « L’homme idéal (en mieux) » qui me donnait un sentiment de romance – chicklit, on est ici totalement dans la romance. Les doutes, les questions, les prises de conscience, les sentiments, l’amour, la culpabilité … sont présents comme dans toute bonne romance. Il y a également de l’humour, des situations marrantes, inattendues, un tout petit suspense agréable mais pas de grandes surprises, ni de grands rebondissements.

Une lecture qui reste malgré tout fraîche, légère et agréable et qui se déguste rapidement avec plaisir et bonne humeur.

note_4_5

2 thoughts on “L’amour est dans le foin – Angela Morelli

    1. Ah !
      Euuuh, bah écoute, ça ne m’a absolument pas choquée lors de la lecture donc j’ai envie de te dire que non pas trop de stéréotypes ^^

Laisser un commentaire