Un week-end à Paris [Atelier d’écriture #23]

Bonjour à tous !

Pour commencer cette semaine, rien de tel qu’une petite balade à Paris, grâce à Marion Pluss et Leiloona !

Bonne semaine et bonne lecture !

atelier_ecriture_23_marion_pluss
© Marion Pluss

UN WEEK-END À PARIS

Ca fait des mois qu’Antoine lui en parle. Paris ! La grande ville ! La Tour-Eiffel, le Trocadéro, les Champs-Élysées, les grands magasins, l’Opéra … Et le métro ! Oh le métro !

Théo en rêve toutes les nuits depuis qu’Antoine lui en a parlé. Et Antoine lui a fait une promesse. « Je t’emmènerai à Paris mon Théo, bientôt ! Je te le promets ! On ira se balader, et je te ferai découvrir la vie, ma vie et cette ville qui est devenue ma ville ».

Lorsqu’Antoine parle de Paris, il a des étoiles dans les yeux, alors forcément Théo, il en rêve. Lui aussi veut voir la beauté de cette ville, lui aussi veut découvrir le métro, lui aussi veut flâner au Sacré-Cœur, lui aussi veut s’approcher de la Tour-Eiffel.

Alors quand hier Antoine est arrivé, un grand sourire aux lèvres, Théo a compris. Le grand voyage c‘était pour ce weekend. Leur mère les a regardé partir d’un air contrarié, elle n’a pas trop confiance. Cette grande ville. Ses deux garçons. Bon, ils ne sont plus si petits que ça. Antoine vient d’avoir 18 ans. Théo va fêter ses 14 ans. Mais malgré tout, elle n’aime pas trop cette ville, elle lui semble trop grande, pleine d’insécurité. Elle ne sait pas où Antoine va emmener son petit frère, ni ce qu’ils ont prévu de faire. Pourtant, elle essaye de ranger sa peur dans un coin de sa tête et reprend son ménage.

Pendant le trajet qui les mène à Paris, Antoine raconte à Théo tout ce qu’il a prévu de faire ce weekend. Ils font quelques mises au point, Antoine lui explique qu’ils ne doivent pas se perdre, que la ville est grande, il lui parle pendant près de deux heures. Théo écoute, hoche la tête pour signifier à son frère qu’il a compris tout ce qu’il lui avait dit.

Deux heures plus tard, ils sont enfin dans le métro. La visite peut commencer. Théo est enchanté. Quand le métro s’arrête et qu’Antoine fait signe à Théo de descendre, ce dernier n’a pas le temps de mémoriser la station, mais qu’importe, il suit. Il marche dans de longs couloirs grisâtres pour enfin retrouver le soleil. Deux personnes âgées sont devant eux dans les escaliers, ils ne montent pas vite. Théo s’impatiente mais Antoine le rappelle à l’ordre. Alors Théo le regarde et hoche à nouveau la tête. Il comprend. Il apprend.

À partir de ce moment là tout s’enchaine : Paris, le Louvre, les Champs-Elysées, les grands magasins, le Sacré-Coeur, le métro, les gens … C’est exactement comme dans ses rêves. Théo s’amuse, il profite, il en prend plein les yeux. Il tombe amoureux de cette ville.

Lorsqu’il rentre à la maison, lui aussi a des étoiles plein les yeux. Son frère l’a déposé et est vite reparti. Il est heureux d’avoir partagé un weekend avec lui, heureux d’être enfin allé à Paris. D’ailleurs Antoine lui a promis qu’il le remmènerait bientôt.

Fatigué mais heureux, il monte dans sa chambre sans prendre le temps de dîner. Il ferme la porte, s’assoit sur son lit et y dépose son butin : 3 portefeuilles bien remplis de billets, 2 téléphones portable, 3 montres de valeurs, 1 stylo Mont-Blanc et 1 ipad-mini.

Antoine avait raison : Paris est vraiment magique !

18 thoughts on “Un week-end à Paris [Atelier d’écriture #23]

  1. Hi hi, la fin est très drôle. Le début m’a rappélé quand j’ai emmené mon petit frère en vacances pour la première fois, je venais d’avoir mon permis.
    Par contre, je n’étais pas rentrée les poches pleines, hi hi

    1. Ahah ! Bon cela n’enlève rien au fait qu’ils soient sûrement très proches tous les deux hein 😀
      Merci pour ton commentaire 🙂

  2. Tu fais vraiment tout pour nous égarer jusqu’au bout ! Des petits bouts d’impasse qui nous mènent à une chute inattendue, et presque choquante, c’est très bien écrit !

    1. Merci beaucoup ! 🙂
      Je dois avouer que cette image d’un couple de papi/mamie regardant en l’air au lieu de faire attention à leurs poches m’a tout de suite inspirée la chute !

Laisser un commentaire