Le réveil du cœur – François D’Epenoux

D_epenoux_le_reveil_du_coeur

L’histoire

PRIX MAISON DE LA PRESSE

Depuis la naissance de son petit-fils, Malo, le Vieux n’est pas franchement en odeur de sainteté dans la famille. Nanti d’un caractère de cochon et d’une allergie totale à la modernité, bloqué à jamais dans les Trente Glorieuses, il désapprouve à peu près tout ce qui constitue la vie de Jean, son fils, y compris le choix de sa compagne, avec laquelle le Vieux est incapable d’échanger trois mots.

Jusqu’à ce mois d’août où, en désespoir de cause, on lui confie la garde de Malo…

Entre le petit garçon de 6 ans et le vieillard irascible, le réveil du cœur a sonné.

Mon avis

« Le Réveil du cœur » est un roman émouvant autant qu’il est vivant et rempli d’amour.

Dans son roman, François D’Epenoux ne nous parle pas uniquement d’une relation entre un grand-père et son petit-fils, des souvenirs, du bonheur et de la joie des moments passés ensemble, il aborde également les difficultés de communication entre les générations.

Car « Le Réveil du cœur » est avant tout un constat sur les relations qui existent entre un père et son fils et entre un grand-père et son petit-fils.

Le grand-père, « Le Vieux », a du mal à accepter le monde en mutation, ce monde qui était mieux avant, ce monde dont la télé, les portables et Internet font désormais partie. Mais avec ce monde, ont également évolué les consciences, les idées, les pratiques. Alors forcément, pour Le Vieux, les choix de son fils ne sont pas vraiment à son goût (et il ne se gêne pas de le faire savoir !).

Ce « grand-paria », nostalgique et mélancolique du passé est également émotif et touchant, malgré un petit côté raciste qui n’est pas sans me rappeler mon papi… Un papi qui est, je pense, semblable à beaucoup d’autres de sa génération.

Et il y a Jean, le fils. Celui qui se cherche, celui qui devient père un peu par hasard, celui qui essaye de communiquer avec son père mais qui s’y perd. Une communication difficile, entrecoupée de règlements de compte, je jugements mais surtout, surtout … d’incompréhensions.

Enfin, il y a Malo. Le petit-fils, le fils de Jean. Ce petit garçon de 6 ans qui va vivre aux côtés de son grand-père le plus beau des étés à n’en pas douter. Parce que la relation a beau être difficile entre le père et le fils, entre Le Vieux et Malo, l’alchimie est parfaite.

Et finalement, c’est un peu là dessus que François D’Epenoux met le doigt ! Que malgré les conflits ou les incompréhensions qui existent dans les familles, le lien qui relie grands parents et petits enfants est souvent unique et magique.

Et il est important de rappeler l’importance de ces liens à l’heure où les familles éclatent, où l’on prend moins le temps, où l’on vit plus virtuellement sans prendre le temps d’échanger et de créer des souvenirs.

À travers « Le réveil du cœur », François D’Epenoux m’a rappelé mon papi et me permet de repenser aux multiples souvenirs qui me lient à lui. Des souvenirs partagés par d’autres membres de la famille parfois, mais beaucoup d’autres rien qu’à nous deux. Tous aussi ancrés dans mon esprit et que j’espère ne jamais oublier !

« Le Réveil du cœur » est un roman non seulement consacré à la famille mais aussi aux liens sacrés qui existent à l’intérieur et aux souvenirs qu’il sera un jour trop tard de penser à créer. Un roman plein d’émotions, de surprises, de colère … et d’amour que je vous conseille de lire !

note_5_5

coup_de_coeur

Laisser un commentaire