Et je danse, aussi – Anne-Laure Bondoux – Jean-Claude Mourlevat

bondoux_mourlevat_et_je_danse_aussi

L'histoire

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins.
Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre.
Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets.
Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse.
Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Mon avis

« Et je danse aussi » est un roman basé sur la correspondance de deux personnages : Pierre-Marie, grand écrivain renommé, et Adeline, lectrice fidèle.

Au point de départ, une enveloppe envoyée à Pierre-Marie. Une enveloppe qu’il ne souhaite pas ouvrir, n’y voyant pas l’intérêt, et simplement retourner à son expéditeur. À l’arrivée, une histoire d’amitié, une histoire d’amour, une histoire de partage. Des échanges sur la vie, les espoirs, les douleurs, les événements de la vie. Entre les 2, Pierre-Marie et Adeline. Deux personnages que l’on apprend à connaître à travers ce qu’ils acceptent de se confier l’un à l’autre. Quelques autres personnages secondaires gravitent autour de leurs échanges, apportant de temps à autre, quelques nouvelles informations sur leur personnalité et leurs habitudes.

Au fil de la correspondance que l’on découvre avec timidité (parce qu’on se sent finalement un peu de trop dans ces échanges si personnels), on se lie d’amitié avec les personnages. Car on s’attache à eux, on les voudrait heureux, qu’ils se libèrent de leur passé et des douleurs qui les affectent.

« Et je danse aussi » est également un roman sur la famille, les amis, les liens qui nous lient. Ces liens parfois si délicats et pourtant si forts et importants.

Puis la « révélation », le pourquoi de cette enveloppe envoyée au début. Car finalement, cette enveloppe est le fil conducteur de l’histoire. Sans savoir ce qu’il y a dedans, on comprend vite qu’elle a de l’importance. Qu’elle n’est pas une simple lettre d’une lectrice à un auteur. Qu’elle implique beaucoup plus que ce que l’on aurait pu imaginer au début des échanges. Une révélation faite de mots qui font mal, qui libèrent. Des mots redoutés, mais finalement peut-être tellement espérés.

Dans ce roman, c’est la vie qui est mise à l’épreuve : les sentiments, les échecs, les débats, les engueulades, les peurs … et l’espoir. L’espoir d’être à nouveau heureux, libéré et entouré.

« Et je danse aussi » est un roman aussi émouvant et touchant que divertissant, aussi fort que fragile que peuvent être les liens qui nous unissent dans la vie et les événements que l’on traverse parfois.

Une lecture pleine d’optimisme et d’espoir que je vous recommande !

note_5_5

One thought on “Et je danse, aussi – Anne-Laure Bondoux – Jean-Claude Mourlevat

Laisser un commentaire