Semi Marathon de Bordeaux – 2ème édition !

L’an dernier, je me suis élancée sur le semi-marathon de Bordeaux la peur au ventre ! La peur de ne pas y arriver, la peur du premier semi, la peur de beaucoup de choses. D’autant plus que ma préparation avait été assez « inexistante ».

Pour rappel, je vous racontais ma prépa ici et mon semi ici.

Mais voilà, j’ai tellement aimé ce moment que je n’ai pas réfléchi très longtemps avant de me réinscrire pour l’édition 2016 !

Seule différence notable : cette année, je vais m’organiser un petit plan d’entrainement, essayer de le respecter autant que possible … tout en prenant un plaisir maximum, que ce soit pendant l’entrainement ou pendant la course !

Malgré tout, je ne veux pas d’un plan trop strict. Je me connais, je sais comment je fonctionne, je sais ce qui marche, je sais ce qui ne marchera pas … et surtout ce qui pourrait me dégoûter.

Alors voilà, je vais faire un plan « à ma sauce ». Pas un plan de pro. Un plan que certains estimeront sûrement trop faible, inadapté, inutile. Mais je tiens vraiment à souligner que le running est pour moi un loisir et doit rester un plaisir.

Je ne suis pas une running addict comme beaucoup, rater une séance ne me met pas au 36ème dessous … Donc je le répète : plaisir avant tout.

Et puis soyons honnête, cette année encore, le seul objectif que je vise au semi est la ligne d’arrivée ! Pas d’objectif chrono, surtout pas. Juste le plaisir et la fierté de terminer la course.

Mon plan d'entrainement

Pas de plan sur 10 ou 12 semaines, pas de plan strict, pas de plan régulier, d’autant plus que je n’ai pas couru depuis 3 semaines. Une pause consécutive à une douleur à la cheville et à l’attente de mes semelles !

Janvier

Reprise en douceur de la course à pied et récupération des semelles. Je sais ce que va me dire le podologue « pour faire les semelles, des petites séances pendant les premières semaines ». Ce qui m’arrange puisque ça va me permettre de reprendre en grande douceur !

Le plan de janvier est simple :
– 2 séances de 20 à 35 minutes par semaine, soit entre 3 et 6 km selon les sensations.
– 2 sorties d’environ 50 minutes en fin de mois, idéalement 8 km.

Février

En février, on reprend le fractionné … et on allonge les distances (en tout cas on essaye !)

Le plan de février :
– 2 sorties par semaine : 1 séance de 8/10 km et 1 séance de fractionnés !
– 1 sortie longue d’environ 1h30 en milieu / fin de mois, idéalement entre 14 et 15 km.

Mars

Là, l’échéance se rapproche. C’est le moment des coups de mou, du stress et de la tête qui te dit « tu n’y arriveras jamais, ça sert à rien, rentre chez toi te goinfrer de chocolats en regardant un film » (ne pas l’écouter cette petite voix. Jamais !)

Le plan de mars :
– 3 sorties par semaine : 1 petite sortie de 5/6 km, 1 sortie de 8/10 km et 1 séance de fractionnés !
– 1 sortie longue d’environ 2 heures vers le milieu du mois.

Avril

Le semi étant le 9 avril, le plan va être léger !

Le plan d’avril :

– 2 petites sorties de 5/6 km
– Une petite sortie de 21,1 km …

Je ne sais pas si je tiendrai ce plan, mais en tout cas, je pense qu’il me correspond et me convient.

L’année dernière je ne courrais pas plus de 5 km par semaine (voire toutes les 2 semaines) 1 mois 1/2 avant le semi. Et pourtant je suis parvenue au bout. J’ai galéré, oui, mais j’y suis arrivée.

Alors je vais essayer de coller au maximum à mon plan, sans oublier d’écouter en priorité mon corps et mes sensations !!!

RDV en avril 🙂

Plus d’infos sur le semi-marathon (et le marathon) de Bordeaux


Petit ajout au plan d’entrainement :
Il y a quelques semaines, j’ai vu fleurir sur les réseaux sociaux le hashtag #QuicheRunPower. Ayant enfin eu (pris) le temps de faire ma curieuse, j’ai découvert l’histoire et surtout le combat qui se cachait derrière ce hashtag. Alors malgré ma condition de petite runneuse, et même si je ne parcours pas beaucoup de kilomètres, j’ai décidé que chaque sortie liée à cette préparation au semi serait l’occasion d’avoir une pensée particulière pour Valérie et que chaque kilomètre parcouru compterait pour elle ! Une motivation de plus pour me faire sortir de chez moi quand la pluie tombera ou que la fatigue s’emparera de moi …

Laisser un commentaire