L’horizon à l’envers – Marc Levy

levy_l_horizon_a_l_envers

L’histoire

Un roman sur la vie, l’amour et la mort… parce qu’après plus rien n’est pareil.
Où se situe notre conscience ?
Est-ce qu’on peut la transférer et la sauvegarder ?

Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences, forment un trio inséparable, lié par une amitié inconditionnelle et une idée de génie. Lorsque l’un des trois est confronté à une mort imminente, ils décident d’explorer l’impossible et de mettre en œuvre leur incroyable projet.

Émouvante, mystérieuse, pleine d’humour aussi… une histoire d’amour hors du temps, au dénouement inoubliable.

Mon avis

L’an dernier, Marc Levy revenait à la comédie avec le livre “Elle & Lui” que j’avais dévoré et adoré ! Un retour à la comédie que j’avais énormément apprécié.

C’est donc avec plaisir et impatience que j’ai attendu la sortie de son nouveau livre cette année. Aussitôt sorti, aussitôt acheté … aussitôt commencé !

Et comme très souvent avec les auteurs que je “connais” et auxquels je fais confiance, j’ai lu rapidement le résumé, sans y prêter plus d’attention. Je crois d’ailleurs que c’est une façon de garder l’intérêt pour le bouquin. Comme les gens qui refusent de voir les bandes annonces de certains films avant d’aller les voir au ciné pour ne pas être déçus ou avoir l’impression de voir toutes les scènes dans le résumé. Ou simplement pour garder l’émotion et le ressenti intact au moment de “vivre” le film. Ou dans mon cas, le livre.

Avec “L’horizon à l’envers” Marc Levy entraine le lecteur dans un univers assez spécifique et très scientifique ! Celui des neuro-sciences. Dans un premier temps, c’est compliqué. La lecture n’est pas aussi simple que s’il s’était agi d’une comédie, on doit comprendre des détails, comprendre des mots auxquels on n’est pas habitués. Des mots scientifiques, des notions un peu complexes.

Doucement (mais sûrement), je suis entrée dans l’histoire qui gravite autour de 3 personnages principaux : Josh, Luke et Hope. Trois étudiants qui, en unissant leur savoir et les compétences, vont chercher à développer une nouvelle façon de vivre. Ou bien devrais-je dire de se souvenirs. Car c’est là dessus que porte l’étude des 3 jeunes étudiants : peut-on sauvegarder et transférer notre conscience ? Nos souvenirs, nos sensations, notre vie peut-être nous survivre au-delà de notre propre mort ?

Un thème original donc pour un auteur que j’ai envie de qualifier de populaire. Néanmoins, et bien que les sujets soient très différents, « L’horizon à l’envers » m’a fait penser à « Et si c’était vrai … » le premier roman de Levy.

Avec « L’horizon à l’envers », Marc Levy nous fait passer vivre une histoire en « dents de scie ». On passe du rire aux larmes, de la joie à la peur, de l’espoir à la désillusion, de l’amour à l’amitié, du chantage aux sentiments … de la vie à la mort. Bref, un livre plein d’émotion dont chaque partie est parfaitement dosée par l’auteur.

Si j’ai eu du mal à me laisser aller au début de l’histoire, et sans vraiment m’identifier aux personnages, j’ai eu de l’amitié et de l’affinité pour eux. J’ai aimé leur façon d’être, leur envie de changer le monde, leur besoin d’avancer, d’aller encore et toujours plus loin. Je me suis laissée prendre et emporter par l’histoire, par ses bouleversements et par ses espoirs.

La fin ne m’aura pas totalement surprise mais elle a le mérite d’offrir une dose de bons sentiments et d’amour qui donne de l’espoir.

Sans me surprendre, Marc Levy m’a entrainée dans un monde inconnu tout en me faisant passer un agréable moment de lecture. Avec « L’horizon à l’envers », l’auteur m’a entrainé dans un univers scientifique qu’il a réussi à mettre à ma portée tout en permettant à mon esprit de s’ouvrir – et de s’interroger – sur les limites de la science de demain.

note_4_5

Laisser un commentaire