Qui veut la peau d’Imogen Tate ? – Lucy Sykes – Jo Piazza

sykes_piazza_qui_veut_la_peau_d_imogen_tate

L’histoire

Imogen Tate, 42 ans, rédactrice en chef du magazine Glossy, est une véritable légende dans le milieu de la mode. De la vieille école, elle peut compter Alexander Wang ou Diane von Fürstenberg parmi ses proches mais elle n’a jamais envoyé un tweet de sa vie.
Après un long arrêt maladie, elle trouve son ancienne assistante, Eve Morton, aux commandes de son précieux magazine. Armée de son iPhone, d’un diplôme d’Harvard et d’une ambition démesurée, Eve est bien décidée à transformer le numéro de septembre en appli et à évincer les dinosaures de l’équipe.

Pour Imogen, le temps est venu de s’adapter si elle ne veut pas devenir une arrière-pensée…

Mon avis

Je suis une fan du film « Le Diable s’habille en Prada », alors forcément, j’ai vite eu envie de découvrir « Qui veut la peau d’Imogen Tate ? » après avoir lu le résumé. Loin de l’adaptation du roman de Lauren Weisberger, « Qui veut la peau d’Imogen Tate ? » m’a fait passer un très bon moment.

Imogen Tate, la quarantaine est rédactrice en chef d’un magazine de mode à succès. Alors qu’elle revient au bureau après une absence maladie de 6 mois, Imogen se retrouve face à Eve, une de ses anciennes assistantes, aujourd’hui peste aux dents longues qui a bien envie de révolutionner le monde selon ses envies à elle !

Imogen doit donc se confronter à une situation exceptionnelle : en moins de 6 mois, son magazine à succès n’est désormais plus que numérique, un téléphone greffé dans la main, l’ensemble de l’équipe ressemble d’avantage à une horde de zombies qui doit publier du contenu à tout moment de la journée ou de la nuit, sans oublier de twitter, instagramer … Mais Twitter, Instagram et tout ce tralala numérique, Imogen n’y connaît pas grand chose. Un fossé autant générationnel que technologique qui risque de compromettre l’avenir du magazine à succès qu’Imogen a tant eu à cœur de développer.

Il y a deux choses que j’ai aimé dans ce roman.

Tout d’abord il y a l’aspect « technologique ». Celui d’intégrer les nouvelles technologies et la façon dont on s’adapte en fonction de son « âge ». Aujourd’hui les jeunes ont des facilités mais peut-être pas assez de recul. Les réseaux sociaux et ces technologies nous semblent naturelles et on ne pourrait plus s’en passer. Alors que pour la génération représentée par Imogen, c’est un fonctionnement auquel il faut savoir s’adapter. Imogen fait partie de ces gens pour qui réseaux sociaux ne représentent pas grand chose, mais son état d’esprit est ouvert et elle démontre qu’en si intéressant un minimum, on peut s’en sortir … et avoir de très bonnes idées ! Les nouvelles technologies ne sont pas réduites à de simples technologies, leur importance est franchement démontrée et le roman aborde autant ce qu’elles ont de plus négatif que ce qu’elles ont de positif.

Il y a également cette inversion des rôles. Dans de nombreux romans, c’est souvent « l’âge qui prime ». L’expérience de la vieille école sur les petites jeunes qui sortent de l’école. Dans « Qui veut la peau d’Imogen Tate ? », le bourreau est la petite jeune tandis que la victime est la quadragénaire, celle qui a pourtant déjà fait ses preuves et qui connaît le monde. Une inversion des rôles qui colle au thème des réseaux sociaux et des nouvelles technologies évoqué par le roman. Du harcèlement aux mauvaises blagues, rien n’est laissé au hasard.

« Qui veut la peau d’Imogen Tate ? » est un roman agréable à lire. Si la rivalité professionnelle est au centre du roman, la mise en avant du fossé qui existe entre jeunes et moins jeunes par les nouvelles technologies et les réseaux sociaux apporte un côté très original et appréciable à l’histoire.

note_4_5

One thought on “Qui veut la peau d’Imogen Tate ? – Lucy Sykes – Jo Piazza

Laisser un commentaire