Xavier Foucaud [Interview]

Il y a quelques jours, j’ai découvert « Vamos », un roman auto-édité signé Xavier Foucaud.

Profitant de l’occasion et d’une idée sortie de ma tête, j’ai eu envie de créer une nouvelle rubrique sur le blog : les INTERVIEWS d’auteurs ! 
Et Xavier a accepté d’être le premier à se coller au jeu des mes questions.

Si j’espère pouvoir vous proposer plus d’échanges et d’interviews, je compte bien mettre à l’honneur auteurs « issus des maisons d’édition » et auteurs « auto-édités ». Une façon de vous présenter d’une part le livre … et d’autre part son auteur !

J’espère que cette rubrique vous plaira 😉 

Interview

En quelques mots … qui es-tu ?

J’ai 37 ans et travaille dans le web marketing avec un profil clairement « éditorial » (j’ai une formation de journaliste). J’ai toujours aimé écrire (poèmes au collège, journal humoristique au lycée). Après avoir tenté d’écrire une nouvelle, et glané le plus d’informations possibles sur les techniques d’écriture (dans des livres, sur Internet, dans un atelier de Bernard Werber !), je me suis lancé dans le roman, avec un roman jeunesse d’abord (l’histoire d’un jeune renne qui passe au pôle Nord le concours pour faire partie de l’attelage du père Noël) puis enfin Vamos ! C’était aussi un défi personnel : pouvoir terminer l’écriture d’un roman, quel que soit le résultat. En quand on en a écrit un, on a rapidement envie de recommencer !

Vamos - Xavier FoucaudXavier Foucaud - Vamos

Pourquoi avoir choisi les Pixies comme thème de ton roman ?

Comme Sam, un des deux personnages principaux, je suis un (très) grand fan des Pixies. Je cherchais une histoire prétexte à mieux faire connaître ce groupe, pas si connu que ça au final et qui a pourtant influencé de nombreux groupes, en commençant par Nirvana (Kurt Cobain, fan des Pixies, a voulu reproduire leur son avec le tube « Smells Like Teen Spirit »). Je souhaitais également écrire un road trip dans l’Ouest américain, plein de rebondissements, dans mon esprit.avec les Pixies pour musique de fond. Et l’histoire de Sam et Tony s’est peu à peu dessinée

Si tu devais résumer l’histoire de “Vamos” en une phrase, ça serait ?

« Les aventures rocambolesques et émouvantes d’un père et son fils lors d’un road trip dans l’Ouest américain, dernier voyage pour exorciser le passé et se réconcilier enfin« . Ma phrase a l’air un peu pompeuse comme ça mais l’histoire est drôle !

L’auto-édition remporte un succès de plus en plus grandissant. Pourquoi avoir ce choisi ce canal et qu’est-ce que cela t’apporte ?

Pour être honnête, j’ai avant tout choisi l’auto-édition car j’ai été refusé par les éditeurs auxquels j’avais envoyé mon manuscrit. De plus, l’auto-édition me permet de proposer à mes proches mon texte sous la forme d’un livre imprimé et relié de bonne qualité, car peu de personnes dans mon entourage lisent des ebooks.

Si je n’investis pas plus d’énergie dans l’auto-édition (par manque d’envie ou de temps de faire ma propre promotion sur Internet), je pense malgré tout que l’auto-édition reste un bon canal pour se faire connaître d’un plus grand nombre et se faire son réseau de lecteurs/auteurs, à condition de maîtriser les outils du web. Même si le plus important reste à mes yeux la qualité du texte !

Un conseil aux apprentis auteurs qui aimeraient se lancer via l’auto-édition ?

Attention à bien comparer les sites d’auto-édition entre eux et les services proposés. Le site que j’ai choisi (The Book Edition) propose de l’impression à la demande (pas de relecture, pas de correction, pas de mise en page, pas de promotion, pas de diffusion) et cela me convient très bien à l’heure actuelle. La qualité du livre fabriqué est très bien et le site propose un gabarit Word pour la mise en page, très pratique, ainsi qu’une aide pour la fabrication de la couverture. Un conseil : évitez les maisons d’édition qui proposent des contrats à compte d’auteur où il faut payer pour être édité.

Côté bouquins, qui sont tes auteurs favoris et/ou ceux qui t’inspirent le plus ?

Bizarrement, je lis majoritairement de la littérature fantastique, genre que je serais incapable d’écrire. Parmi mes auteurs SF favoris : Neil Gaiman, Robert Charles Wilson, Richard Matheson, China Miéville, Bernard Werber (pour les premiers romans), Jules Verne… J’aime également les auteurs nord-américains qui parlent de ces grands espaces. Je conseille d’ailleurs aux fans de littérature nord-américaine le Festival America en septembre prochain à Vincennes, un must pour écouter et rencontrer les auteurs américains et canadiens !

Ton dernier coup de coeur littéraire ?

J’ai adoré (comme beaucoup) Sukkwan Island de David Vann pour la construction du récit et cette fameuse page 113 (je n’en dirai pas plus) et, plus récemment, Les Frères Sister de Patrick de Witt, un western très drôle sur deux frères tueurs à gages. Côté fantastique, je recommande Le Déchronologue de Stéphane Beauverger, pour son vocabulaire de pirates remarquablement bien reproduit et la construction incroyable (les chapitres sont publiés dans le désordre alors que l’histoire tourne autour du temps) et The City & The City de China Miéville, une enquête policière dans deux villes/états qui s' »entremêlent » – rien que le concept est génial. J’aurais adoré avoir cette idée !

Vamos

Vamos est disponible au format ebook chez Amazon et en version papier chez The Book Edition.

Vous pouvez également suivre Xavier Foucaud sur sa page Facebook ou sur son compte twitter !

One thought on “Xavier Foucaud [Interview]

Laisser un commentaire