Mémé dans les orties – Aurélie Valognes

« Mémé dans les orties » est le premier roman d’Aurélie Valognes, sorti aux Editions Michel Lafon.

valognes_meme_dans_les_orties

L’histoire

Solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant… –, Ferdinand Brun, 83 ans, s’ennuie à ne pas mourir.
Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot.
Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence.
Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.

Mon avis

Lorsque j’ai lu le résumé de “Mémé dans les orties”, j’ai pensé au roman “Ma grand-mère vous passe le bonjour” que j’avais adoré l’an dernier !

Profitant d’une promo Amazon éclair, j’ai acheté l’ebook de cette histoire dont j’avais tant entendu parler. Et il y a quelques jours, à la recherche d’une lecture “rapide” (c’est-à-dire qui ne soit pas un pavé et qui pour le coup, fasse moins de 300 pages … oui j’ai parfois certaines exigences…), j’ai ouvert ma kindle et regardé ce qui m’attendait à l’intérieur. Sans trop réfléchir, c’est donc sur “Mémé dans les orties” que mon choix s’est porté.

Dès les premières pages, j’ai eu une impression de distance. Par rapport à l’histoire, par rapport aux personnages, par rapport au style. Malgré ma difficulté à entrer dans l’histoire, j’ai continué de lire.

Si les événements s’enchaînent, certains sont malheureusement mis de côté, alors qu’on aimerait tant avoir des infos dessus ! On nous promet quelque chose et malheureusement, ce quelque chose ne nous est pas apporté. Un peu de frustration donc.

Revenons en à l’histoire. Ferdinand Brun est un petit vieux aigri qui adore embêter ses multiples voisines, et surtout la concierge de l’immeuble. A base de mauvais coups, et surtout de mauvaise volonté, Ferdinand s’enferme. Et la situation empire lorsqu’il perd Daisy, sa chienne qui l’accompagnait partout. A partir de là, Ferdinand se renferme et attend.

Une succession de petits événements vont malgré tout compliquer (ou embellir ?) son quotidien : un accident, l’ultimatum de sa fille qui habite à l’autre bout du monde, l’omniprésence de la concierge … sans parler des nouveaux voisins, dont la fille, Juliette, a bien l’intention de se lier d’amitié avec Ferdinand…

Beaucoup de personnages qui semblent intéressants mais que j’ai trouvés assez survolés dans l’ensemble. Ils sont là, ils sont présents, mais le fait de taire certains passages qui pourraient ajouter à l’histoire m’a perturbée et a un peu gâché mon plaisir.

Je m’attendais à un livre feel-good, à de l’aventure, à des sourires, à des rires, à des situations rocambolesques. Pourtant je me suis retrouvée face à des situations inachevées, des personnages survolés et pas très surprenants. J’ai lu ce livre sans lui trouver beaucoup d’intérêt. Sans dire que je me suis ennuyée, je l’ai trouvé plaisant mais sans plus.

note_3_5

3 thoughts on “Mémé dans les orties – Aurélie Valognes

    1. Merci pour ton commentaire !
      Des livres qu’on aime moins, ça arrive mais je vais malgré tout tenter de lire « Nos adorables belles-filles », le second roman de l’auteur que j’ai déjà acheté et je verrai ^^.
      Après le style de l’auteur est sympa et le roman se lit très vite, donc ça a été (et heureusement en fait ^^)

Laisser un commentaire