Aux petits mots les grands remèdes – Michaël Uras

Grâce à NetGalley et aux Editions Préludes, j’ai eu la chance et le plaisir de découvrir « Aux petits mots les grands remèdes », le roman de Michaël Uras avant sa sortie !

Michaël Uras - Aux petits mots les grands remèdes - Editions Préludes

L’histoire

Alex, notre héros passionné par les livres, a choisi d’exercer le métier peu commun de bibliothérapeute. Sa mission : soigner les maux de ses patients en leur prescrivant des lectures. Yann, l’adolescent fragile qui s’est fermé au monde ; le cynique Robert, étouffé par son travail et qui ne sait plus comment parler à sa femme ; Anthony, la star de football refusant de s’avouer certaines de ses passions… Tous consultent Alex. Mais qui donnera des conseils au bibliothérapeute lui-même ?
La clé du bonheur se trouve-t-elle vraiment entre les lignes de ses livres chéris ?

En convoquant les auteurs qui ont compté, Michaël Uras propose, sous une plume vive et légère, une histoire revigorante et inspirante, pleine d’humour et d’esprit, qui rend hommage aux mots, ceux des autres, ou ceux que chante notre petite musique intérieure.

Mon avis

Dans « Aux petits mots les grands remèdes », Michaël Uras se met dans la peau d’Alex, un bibliothérapeute. Une sorte de thérapeute qui soigne les gens grâce aux … livres. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce livre !!

Dans « Aux petits mots les grands remèdes », on rencontre Alex, mais aussi Yann, Robert et Anthony. Trois hommes à différentes étapes de leur vie, trois hommes aux passés et aux présents bien différent. L’un est un accidenté de la vie, l’autre un carriériste au bord du burn-out et le dernier est footballeur professionnel. Trois personnages différents mais qui vont apporter beaucoup à Alex et au lecteur.

Parce qu’en soignant ses « patients », c’est lui aussi qu’il soigne, Alex. Alex qui est célibataire, après que Mélanie soit partie. Mais au fond, on sent bien qu’Alex est toujours épris de Mélanie.

Le livre met en avant de nombreux thèmes : la sensibilité, la prise de décision, la culpabilité, l’action … et la lecture.

Après travers des classiques (et là je me suis dit qu’il avait une culture littéraire de fou Michaël Uras, parce qu’entre nous, je n’ai pas lu un dixième de tous les livres dont il parle – même si j’ai déjà entendu parler de la plupart), Alex aide ses patients. Il lit, il parle, il évoque. Il aide à comprendre, à avancer, à agir. Sans aller dans un sens ou dans un autre, il laisse ses patients libres. Libres d’aller où ils veulent, libres de faire ce qu’ils veulent. Même si parfois la réalité est douloureuse et qu’il ne cautionne pas. Mais il ne dit rien, c’est son métier. Et en reconstruisant les âmes, ou du moins en essayant, Alex se reconstruit petit à petit lui-même.

« Aux petits mots les grands remèdes » est une histoire toute en sensibilité que j’ai aimé découvrir. J’aurais malgré tout aimé avoir plus d’infos sur certains événements, certains personnages, mais peut-être que ces « infos » ne regardaient que ces personnages (et leur conscience) et que ne pas savoir revient à se mettre dans la peau du thérapeute à qui on ne raconte pas tout et où le travail s’arrête parfois sans que l’ont ait toutes les réponses.

note_4_5

Merci à NetGalley et aux Editions Preludes de m’avoir permis de découvrir ce roman ☺

Aux petits mots les grands remèdes de Michaël Uras, Editions Préludes, 384 pages, 15,10€

3 thoughts on “Aux petits mots les grands remèdes – Michaël Uras

Laisser un commentaire