Les ignorants – Etienne Davodeau

Un auteur de BD qui devient, l’espace de quelques heures vigneron ?
Un vigneron, qui s’enferme chez un éditeur pour une réunion des plus importantes ?

« Les ignorants » c’est le pari osé d’Etienne Davodeau pour une BD pleine de passion et d’émotion !

Les ignorants - Étienne Davodeau - Editions Futuropolis

L’histoire

Un vigneron chez Jean-Pierre Gibrat ou chez Emmanuel Guibert, et un auteur de bande dessinée dans la vigne : mais qui sont-ils ? Deux ignorants ! Comment, pourquoi, et pour qui faire des livres ou du vin ? Les réponses à ces questions forment le récit vivant et joyeux d’une initiation croisée.

Mon avis

Lors du SWAP Gourmand de Pâques, Bib du blog Hors les murs a fait le pari de m’offrir … une BD ! Consciente que ce ne soit pas mon thème de prédilection, elle était malgré tout persuadée que je pourrais aimer « Les ignorants » d’Étienne Davodeau.

Dans « Les ignorants », deux mondes s’opposent : la BD et la vigne ! Etienne Davodeau est auteur de bandes dessinées, Richard Leroy est vigneron. Deux métiers bien différents qui ont néanmoins un point commun : la passion !

Par le « récit d’une initiation croisée », Étienne Davodeau va découvrir le monde de la vigne, de la fabrication du vin, des procédés chimiques, des traitements bio … tandis qu’il se met en tête de faire découvrir le monde de la BD, l’édition, la fabrication, les salons au vigneron. Deux mondes bien différents expliqués avec précision et simplicité par l’auteur. Deux mondes, deux hommes qui ont de l’admiration et du respect l’un pour l’autre.

De rencontres en rencontres, ces deux personnes m’ont touchée ! Dès les premières pages, j’ai aimé le style de Davodeau, j’ai aimé sa façon de raconter, de dessiner son histoire. J’ai aimé aussi qu’on m’explique deux métiers qui sont totalement différents mais qui, par certains aspects se ressemblent beaucoup.

Grâce à Bib, Etienne Davodeau et Richard Leroy, je me sens un peu moins « ignorante » que ce soit sur le monde de la BD ou du vin. Cette BD très accessible et vraiment percutante est pleine de culture aussi. D’ailleurs, Davodeau m’a donné envie de découvrir de nouvelles BD … Je ne considère pas ça comme un mal pour ma PAL, mais plutôt comme une nouvelle orientation de mes centres d’intérêts littéraires :D.

Un ENORME MERCI à Bib pour cette découverte !

NOTE 5/5

Les ignorants d’Étienne Davodeau, Editions Futuropolis, 272 pages, 24,90 €

One thought on “Les ignorants – Etienne Davodeau

Laisser un commentaire