Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer – Henrik Lange

Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer - Henrik Lange - Editions Çà et Là

L’histoire

Grâce à Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer, vous apprendrez à construire à coup sûr une intrigue haletante et des personnages charismatiques ; à capitaliser sur l’engouement actuel pour la Scandinavie – ses cabanes en bois, ses forêts de pins et son alphabet bizarre. Vous bénéficierez de conseils pour faire durer votre carrière d’auteur : laisser des sous-intrigues non résolues pour optimiser vos chances d’écrire une suite, inclure dans votre livre les scènes qui sauront intéresser les producteurs de films…

Mon avis

On a tous en tête Millenium ou les histoires de Camilla Lackerg et sa série Erika Falck quand on pense « polar suédois ». Alors forcément, quand mes yeux ont croisé ce bouquin …

« Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer » n’est pas un roman. C’est un livre, plein d’humour, à prendre au second degré.

Entre dessins et petits textes, Henrik Lange nous livre une analyse des polars suédois. Mais attention, ce livre reste très respectueux des livres et de leurs auteurs ! Et je crois que c’est le plus important à noter.

Henrik Lange évoque des situations qui font sourire, qui font rire. Son bouquin est d’avantage un divertissement mais après tout, avec le titre, on peut difficilement penser qu’il va s’agir d’un livre « sérieux ».

J’ai aimé sa façon d’amener le sujet, de dédiaboliser l’écriture du polar, l’humour qu’il a ajouté, que ce soit du côté des personnages mais aussi des auteurs.

« Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer » est un livre « de divertissement » qui se lit rapidement, à mi chemin entre la BD et le livre de société. Parce qu’après tout, c’est un peu ça aussi. Les polars suédois ont pris tant d’ampleur ces dernières années qu’il fallait bien comprendre quelle était la recette miracle à suivre pour avoir à coup sûr du succès !

NOTE 4/5

Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer de Henrik Lange, Editions Çà et Là, 140 pages, 10 €

Laisser un commentaire