Un nouveau jour – Sarah Rayner

Un nouveau jour - Sarah Rayner - Editions J'ai Lu

L’histoire

Karen, veuve depuis peu et mère de deux jeunes enfants, est confrontée à la mort de son père. Abby, épuisée par le quotidien auprès de son fils autiste, est en instance de divorce. Michael, fleuriste, est contraint de déposer le bilan. Les destins de ces trois personnages vont se croiser derrière les portes closes de la clinique de Brighton. Là-bas, ils prennent part à des groupes de parole et se lient à d’autres pensionnaires atteints de troubles semblables aux leurs. Grâce au soutien à la fois distant et aimant de l’équipe soignante, chacun reprendra pied dans l’existence pour retrouver le goût de rire.

Mon avis

J’ai découvert Sarah Rayner en 2014 avec le roman « L’instant d’après », un livre que j’avais dévoré et pour lequel j’avais eu un véritable coup de cœur. Alors, forcément quand « Un nouveau jour », la suite du premier roman est sortie, j’ai eu hâte de me jeter dessus. Mais le temps a passé, je n’ai jamais oublié et cet été, « Un nouveau jour » a (enfin) rejoint ma PAL. J’avais très envie de le lire, très envie de retrouver les personnages qui m’avaient marqué dans « L’instant d’après » et en même temps, je n’avais pas envie de le lire trop vite, de peur de le finir trop vite, trop tôt. Et je crois aussi que j’attendais le bon moment pour le lire.

Dès les premières pages, je me suis retrouvée dans l’ambiance et dans les mots de Sarah Rayner. « L’instant d’après » nous parlait de cette vie qui peut basculer d’un moment à l’autre. « Un nouveau jour » parle de reconstruction. On y retrouve Karen, tandis qu’Anna et Lou, découvertes dans le premier roman, font quelques apparitions. Mais surtout on rencontre Abby et Michael. Trois personnages que tout oppose et qui pourtant vont se retrouver, à un tournant de leur vie, pour s’aider, se soulager, se soutenir. Parce que c’est bien connu, ensemble, on est plus forts !

Avec « Un nouveau jour », Sarah Rayner nous plonge dans le quotidien tourmenté de Karen, Abby et Michael donc. Trois personnages que l’on sent fragiles, au bord de la rupture. Chacun à leur manière, ils vont péter un plomb. Celui qui va finalement permettre que tout s’arrange. Parce qu’au simple malaise que pensent avoir à faire les proches, c’est une dépression, une véritable auto-destruction qui se prépare. Et ce n’est pas simple de remonter la pente. Il faut reprendre confiance en soi, apprendre à faire, refaire confiance aux autres, apprendre à quel moment les autres sont trop présents, quand c’est soi et soi-même qui est important. Arrêter de se torturer, comprendre d’où le mal-être vient, poser des mots dessus, oser s’ouvrir, oser prononcer des mots qui sont compliqués. Et en même temps, c’est la souffrance des autres qui permet d’aller mieux, de relativiser, de ne plus juger. De ne pas se sentir seuls.

Si Karen, Abby et Michael se rencontrent dans une salle d’une clinique, leur relation va se poursuivre bien au-delà. À la souffrance va se mêler l’amitié, l’espoir, la résilience. La compréhension, l’entraide, la présence. Et à l’abattement vont revivre les projets. Doucement, tout doucement. Mais toujours grâce à un coup de pied bien placé. Un coup de pied qui, quelques mois auparavant aurait fait des ravages, mais qui montre finalement qu’ils sont prêts à s’en sortir. Qu’ils ont commencé à grimper la pente qu’ils ont si rapidement descendue et qu’ils ne pensaient jamais pouvoir gravir à nouveau.

Comme « L’instant d’après », j’ai dévoré en quelques heures « Un nouveau jour ». Ce livre qui traite de la dépression, aborde aussi l’entourage, l’avenir. Les sentiments des personnages sont parfaitement justes et authentiques et c’est ce qui touche autant je pense. Pour finir, j’ai trouvé dans les mots de Sarah Rayner, la même émotion et la même intensité que dans les romans de Lori Nelson Spielman. « Un nouveau jour » est un livre plein d’espoir.

NOTE 5/5

Lecture Coup de Coeur !

Un nouveau jour de Sarah Rayner, Editions J’ai Lu, 478 pages, 7,60€

2 thoughts on “Un nouveau jour – Sarah Rayner

Laisser un commentaire