La légèreté – Catherine Meurisse

La légèreté - Catherine Meurisse - Editions Dargaud

L’histoire

Dessinatrice à Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, Catherine Meurisse a vécu le 7 janvier 2015 comme une tragédie personnelle, dans laquelle elle a perdu des amis, des mentors, le goût de dessiner, la légèreté.
Après la violence des faits, une nécessité lui est apparue : s’extirper du chaos et de l’aridité intellectuelle et esthétique qui ont suivi en cherchant leur opposé – la beauté.

Afin de trouver l’apaisement, elle consigne les moments d’émotion vécus après l’attentat sur le chemin de l’océan, du Louvre ou de la Villa Médicis, à Rome, entre autres lieux de renaissance.

Fiche livre – Editions Dargaud

Mon avis

Cette BD, comme beaucoup d’autres, m’a été chaudement recommandée. Bien entendu, elle m’attirait. Et tout comme « Catharsis » la BD de Luz, je savais que me plonger dedans me ramènerait, comme tout le monde, à ces journées éprouvantes qui ont touchées la France en 2015. Mais je crois que moi aussi j’avais besoin de la lire, de m’y plonger. Comme un hommage silencieux mais puissant.

Je dois avouer que ma culture « BD et dessinateurs » a toujours été assez restreinte. Des noms m’évoquaient quelque chose mais cela n’allait pas beaucoup plus loin. Et puis le 7 Janvier 2015.

Je l’avoue, je ne connaissais pas Catherine Meurisse avant les attentats de Charlie. Et je pense que c’est aussi l’une des raisons qui m’a poussé à découvrir « La légèreté ». Car comment se sortir, renaitre, revivre après un tel drame ? Que l’on soit anonyme ou « connu », un drame reste un drame, et les mots manquent quand on en vient à parler d’attentat. Et puis, je suis comme ça. J’aime les histoires « personnelles », celles qui donnent le courage et la force, celles qui permettent, aussi, de relativiser. Et de s’appuyer sur la force des autres pour trouver en soi le courage d’avancer.

Comme un hommage donc, j’ai lu cette BD le 7 janvier 2017. Mes mains tremblotaient légèrement sur les premières pages, l’émotion sans doute. De savoir que cette « histoire » était vraie. Que ces dessins n’étaient pas que de simples dessins. Que l’imaginaire n’avait rien à voir ici. Que ce récit reposait sur la vérité, la tristesse, le chagrin, le désespoir. Et l’espoir ?

Très vite, j’ai souri. Un souri sincère, sans culpabilité. Parce qu’un des dessins me faisait sourire. Malgré le drame, Catherine Meurisse arrivait à ressortir, bien que difficilement et cela se ressent dans les traits de la BD, tout comme l’identité qui a été la sienne pendant les 10 ans précédents ce 7 janvier. Un quotidien fait de rire, de légèreté, un quotidien rempli d’humour et de dessins qui font sourire.

Ce premier sourire m’a allégé et j’ai ainsi pu lire la suite du récit plus facilement, ou en tout cas le cœur plus léger. Pendant des mois, elle a avancé, puis elle est revenue en arrière. Un pas en avant. Deux pas en arrière. Jusqu’au jour où les pas en arrière se sont fait moins nombreux. Où les dessins sont devenus plus légers. Où la couleur s’est faite plus présente. Où le ton s’était fait … plus léger.

« La légèreté » malgré l’inhumanité, malgré le drame, malgré le déchirement. La légèreté pour sortir la tête hors de l’eau, pour avancer, pour continuer. Avec tact, délicatesse et pudeur, Catherine Meurisse a fait sa thérapie. Avec nous. Peut-être aussi pour nous aussi un peu. Une BD qui ne laisse pas indifférent et qui est belle, pleine d’humour, pleine d’amour aussi, pleine de mort et de vie, empreinte d’espoir … et de légèreté !

NOTE 5/5

La légèreté de Catherine Meurisse, Editions Dargaud, 136 pages, 19,99 €

6 thoughts on “La légèreté – Catherine Meurisse

    1. Oh oui, elle est vraiment très bien réalisée. Pleine d’émotion, et en même temps d’espoir et d’amour. Finalement, ce sont les gens qui ont vécu le pire qui ont le plus à nous apporter …

    1. Je commence petit à petit à m’intéresser aux BD et autres romans graphiques !
      Et c’est vrai que celle-ci m’a particulièrement touchée 🙂

    1. Je n’étais pas une fan de BD mais depuis quelques mois, je découvre que ce genre procure énormément d’émotions. Mon avis évolue petit à petit et je ne peux que t’encourager à te plonger dans ce magnifique témoignage 🙂

Laisser un commentaire