En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

Si « En attendant Bojangles » est un des titres les plus marquants de l’année 2016, c’est avec beaucoup d’appréhension que je l’ai commencé. Et c’est avec beaucoup d’émotion que je l’ai refermé.

En attendant Bojangles - Olivier Bourdeaut - Editions Finitude

L’histoire

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Fiche livre – Editions Finitude

Mon avis

« En attendant Bojangles ». Ce roman a beaucoup fait parler de lui en 2016. Peut-être un peu trop pour moi d’ailleurs. Parce qu’autant j’avais envie de le découvrir, autant j’avais peur d’être déçue, de ne pas le comprendre, de ne pas accrocher. Souvent, en librairie, je l’ai touché, pris dans mes mains, et à chaque fois je l’ai reposé. Heureusement, une bonne âme me l’a prêté et je n’ai pas pu résister (Merci Marie Vareille ^^).

Parce que oui, j’avais peur. Peur que tout le bien que j’avais pu entendre sur ce roman ne me touche pas. Peur de ne pas comprendre le livre. Peur de ne pas être émue. Peur qu’il ne soit trop littéraire pour moi. Peur qu’il ne soit « trop » et pas assez « pour » moi.

J’ai eu du mal à entrer dans le livre. Enfin, j’ai eu du mal avec les deux premiers chapitres. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, où j’allais. Pourtant, dès les premières phrases, j’ai été rassurée sur un aspect : le ton. Le style léger sans être « trop », accessible et touchant, presque poétique, proche du lecteur.

Je dois d’ailleurs vous avouer, en passant, que j’ai été touchée par l’histoire d’Olivier Bourdeaut, qu’il avait raconté dans l’émission « Mille et une vie » qui passe sur France 2. C’est d’ailleurs cette émission et cette découverte de l’auteur qui m’a redonné l’envie de me plonger dans le livre.

A partir du troisième chapitre, je n’ai plus réussi à lâcher ma lecture. Le charme a opéré. L’écriture toujours aussi simple, la narration précise, émouvante, touchante, celle d’un enfant dont on ne sait finalement que peu de choses, l’histoire de ses parents surtout, d’un couple d’amoureux. D’amoureux de la vie, amoureux de l’amour, amoureux de leur couple, amoureux de la vie. Amoureux d’une chanson.

J’ai lu le livre d’une traite. Je me suis laissée bercée par la mélodie qui se jouait dans ma tête. Une histoire écrite simplement mais qui est loin de laisser insensible. Une histoire dont on se demande où elle va bien pouvoir nous mener, ce qu’elle va bien pouvoir nous réserver. Et distinctement, des révélations, auxquelles on s’attend mais qu’on imagine plus qu’autre chose.

« En attendant Bojangles » est véritablement un beau et émouvant roman. Aussi touchant que drôle, aussi émouvant que pittoresque. L’amour est là, l’amour est beau, l’amour est fou, comme le précise si bien le résumé. Olivier Bourdeaut ne laisse pas indifférent. Comme l’amour, l’important est à l’intérieur. L’histoire, le talent, le chef-d’œuvre.

NOTE 5/5

Lecture Coup de Coeur !

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut, Editions Finitude, 160 pages, 15,50 €

10 thoughts on “En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

    1. J’ai beaucoup hésité mais depuis je ne peux que le recommander ! C’est un livre profondément humain qui mérite son succès et qu’on y consacre un peu de son temps 🙂

  1. J’avais moi aussi hésité à le lire …puis un dernier conseil m’a poussé à le commander … un coup de tête presque … un COUP DE COEUR au final .. j’ai même laché ma larme!!!une super belle histoire d’amour !

Laisser un commentaire