Female – Laure Lapegue

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi notre société ressemblerait si les rôles étaient inversés ? Si les femmes étaient au pouvoir ? Si les hommes n’avaient pas grand mot à dire ?
Entre roman d’anticipation, féminisme et relations entre hommes et femmes, aujourd’hui c’est « Female », le 5ème roman auto-édité de Laure Lapègue dont je vais vous parler.

Female - Laure Lapègue - Auto-Edition

L’histoire

Bordeaux. 2052. Dans un monde où le féminisme est érigé en loi, les femmes continuent à faire face à des choix cornéliens pour assurer leur réussite.
Axel, 31 ans n’échappe pas à la règle. Tiraillée entre les envies de son compagnon et les attentes de sa famille, la jeune femme décide de raser ses cheveux longs pour obtenir le poste qui lui permettra d’acquérir son indépendance. Mesure t-elle alors la portée de ce choix symbolique sur sa vie de couple et son destin de femme ?
Entre deux mots, entre deux sexes, entre deux mondes, FEMALE vous embarque dans un futur à la fois inquiétant et possible, une galerie de portraits où les genres s’affrontent, pour le meilleur et pour le pire …

Fiche livre

Mon avis

Il y a quelques semaines, Laure Lapegue, également fondatrice du site Book N’Series m’a proposé de me faire découvrir son dernier né : Female. Un roman qui s’annonçait plein de relief entre homme et femme, féminisme et quête de féminité, anticipation et suspense, espoir et réalité.

Dans la vie de tous les jours, je ne suis pas ce qu’on peut appeler une féministe. D’ailleurs, ce terme que l’on entend et qui revient régulièrement peut faire débat. J’ai des idées, des valeurs, j’ai des envies et des espoirs (heureusement) mais on va dire que ça s’arrête là. Pourtant, Laure a piqué ma curiosité avec le résumé de Female. Et puis c’était pour moi, l’occasion de découvrir (enfin) sa plume …

J’ai mis quelques chapitres à entrer dans le roman. La « faute » à un monde qui ressemble au nôtre, mais qui est en fait totalement différent. Passé ce temps d’adaptation, je me suis laissée portée par le roman, et notamment par Axel. Cette femme, qui, comme tous les autres personnages ou presque, porte un prénom mixte. Car même si les rôles sont renversés, l’influence masculine est toujours là. Et même si le rose l’emporte souvent, les hommes ne sont jamais très loin.

Divisé en plusieurs parties, Female est un roman qui se lit rapidement. D’une part parce que le style est fluide et léger. D’autre part parce qu’une fois entré dans le roman, une fois pris dans cet univers, une fois le pied mis dans cette société, on a envie de connaître la fin. De savoir comment le roman va se finir. Car au-delà du roman d’anticipation, c’est un vrai suspense qui se cache derrière les lignes. Des rebondissements, des bouleversements, des mises en avant, des situations sur lesquelles on s’interroge et des rapports qui nous laissent parfois sans voix.

D’ailleurs, à la fin de ma lecture, je me suis fait la réflexion que j’étais passée outre le côté « roman d’anticipation » qui n’est pas un style dans lequel je me retrouve. Ajouté le suspense et le côté attachant des personnages, surtout celui d’Axel, ce roman est complet.

Si Axel est au cœur du roman, d’autres personnages gravitent autour d’elle. Et j’ai aimé cette façon dont Laure les introduit dans l’histoire, cette faculté à leur donner à chacun la place qu’ils méritent.

Enfin, et c’est souvent le risque du roman « à suspense », c’est de trouver une fin qui soit cohérente, qui plaise et surtout qui sonne juste. Et dans Female, la fin est d’une justesse … qui donne envie de relire le lire à la lueur des révélations qu’on a eu tout au long du roman.

Avec « Female », Laure Lapegue ne signe pas uniquement un roman d’anticipation. Elle n’évoque pas non plus le féminisme comme on se le représente. Non. Avec « Female », Laure Lapègue évoque les rapports entre hommes et femmes dans une société bien différente de la nôtre, mais qui, finalement, fait écho à la société que l’on vit aujourd’hui. Comme si, même en inversant les rôles, les interrogations majeures restaient les mêmes. Car si le monde existe, c’est finalement pour le meilleur … comme pour le pire !

NOTE 4/5

Female de Laure Lapègue, 286 pages, 3,99€ (ebook), 11,50€ (papier)

Laisser un commentaire