Un appartement à Paris – Guillaume Musso

Aujourd’hui, je continue de rattraper mon retard avec « Un appartement à Paris » de Guillaume Musso. Un roman thriller qui a marqué le début du Printemps !
Je remercie d’ailleurs XO Editions de m’avoir envoyé l’ouvrage, et Guillaume Musso d’y avoir laissé quelques mots.

Un appartement à Paris - Guillaume Musso - XO Editions

L’histoire

« L’art est un mensonge qui dit la vérité… »
Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante.
Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler.
À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Un appartement à Paris – Guillaume Musso – XO Editions

Mon avis

J’ai été intriguée par la couverture (qui m’a encore plus envoutée lorsque j’ai eu le roman dans les mains). Et très rapidement, après un bref coup d’œil à la quatrième de couv, j’ai ouvert le livre. J’ai commencé à lire. Et je n’ai plus réussi à me sortir l’histoire de la tête.

Dans « Un appartement à Paris », on retrouve Madeline Greene, que l’on avait suivi dans « Un appel de l’ange ». Je dois avouer que les détails de Madeline sont éloignés pour moi, mais ça n’empêche en rien de suivre l’histoire ! On y fait également la connaissance de Gaspard, cet être un peu différent, dans son monde. Tel l’artiste qu’il est. Bien entendu la rencontre entre ces deux personnages qui n’ont rien en commun va susciter quelques frictions … et des événements inattendus !

J’ai retrouvé avec plaisir le style « Musso » que j’aime tant. J’ai eu du mal à décoller du bouquin, j’ai suivi l’intrigue avec envie et questionnement. Et à la fin, je ne suis pas restée sur une note de frustration ou de pas assez. Non, j’ai senti le roman abouti, bien que la fin m’ait beaucoup surprise.

Je pense que le roman doit son dynamisme (et son emprise sur le lecteur) à son rythme. L’histoire se déroule sur quelques jours, résultat, et même si on prend notre temps pour bien découvrir chaque détail, on est dans le vif, dans l’action, dans l’enquête. Parce que bien évidemment, enquête il y a. Parce que Sean Lorenz, cet artiste qu’aucun des deux personnages ne connaissaient est mort, parce qu’ils se rencontrent dans son appartement, parce qu’on leur donne une mission, parce qu’ils se sentent investis de cette mission, Madeline et Gaspard plaquent presque tout pour mener l’enquête.

Je voudrais d’ailleurs revenir à une petite chose. J’ai souvent l’habitude de ne pas m’attarder sur les résumés des romans de Musso & Co. Parce que souvent je suis déçue, parce que le résumé a un aspect marketing qui diffère parfois de la véritable histoire. Eh bien, cette fois n’a pas fait exception. J’ai bien fait de ne pas m’y attarder. Non pas parce que le résumé est mensonger, mais parce qu’il nous entraine totalement ailleurs. Ça a d’ailleurs été une bonne surprise !!

Petit bémol néanmoins, le roman est vendu comme un « Thriller » mais je ne partage pas cette conviction. C’est un roman, une enquête, du suspense. Oui. Mais je pense qu’on est loin du thriller sanglant auquel on pense lorsqu’on entend le mot « Thriller ».

« Un appartement à Paris » est un roman que l’on suit avec plaisir et avec envie. On s’attache aux personnages, on vit le moment avec eux, on se pose des questions, on se laisse entrainer, on se laisser berner parfois. Et puis, quand vient la fin, on se rend compte d’une chose. Une simple chose qui rend ce roman plus cohérent, plus appréciable. C’est que dans ce roman, comme dans la vraie vie, il y a des réponses que l’on ne pourra jamais avoir, sans que cela ne créé de frustration particulière. Guillaume Musso signe ici un livre envoutant et dynamique, entre douleurs du passé et présent, entre attentes et espoirs.

NOTE 4/5

Un appartement à Paris de Guillaume Musso, XO Editions, 484 pages, 21,90€

2 thoughts on “Un appartement à Paris – Guillaume Musso

Laisser un commentaire