Mon midi mon minuit – Anna McPartlin

Mon midi mon minuit est le deuxième roman d’Anna McPartlin. Un livre que j’attendais avec beaucoup d’impatience, et que j’ai eu plaisir à découvrir grâce à un concours organisé sur le blog de Little PrettyBooks grâce aux Editions Cherche Midi.

Mon midi mon minuit - Anna McPartlin - Editions Cherche-Midi

L’histoire

À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusque-là rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre…

Comment survivre à la perte et au chagrin ?
Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ?

Mon midi mon minuit – Anna McPartlin – Editions Cherche Midi

Mon avis

L’été dernier, je plongeais avec émotion dans « Les derniers jours de Rabbit Hayes », le premier roman d’Anna McPartlin. C’est donc avec une impatience non dissimulée que j’ai attendu « Mon midi mon minuit » dès que la sortie a été annoncée.

Si avec « Les derniers jours de Rabbit Hayes », Anna McPartlin évoquait la mort, la nostalgie, la tristesse, les souvenirs, avec « Mon midi mon minuit », c’est le deuil, et la reconstruction qu’elle aborde. Les personnages ont changé, l’histoire a changé et pourtant, j’ai eu la sensation d’une continuité avec son premier roman.

Emma voit sa vie s’effondrer lorsque John meurt. Entourée par ses amis, elle va tenter de reprendre goût à la vie. Plus que l’histoire d’Emma, c’est l’histoire de tous les amis qui est racontée dans « Mon midi mon minuit ». Parce qu’il n’y a pas qu’Emma qui a perdu John. Chacun doit se relever, chacun doit accepter, chacun doit continuer. Et chacun va s’en trouver changer.

Même s’il reste empli d’émotion et de douces pensées, j’ai été beaucoup moins convaincue et séduite par « Mon midi mon minuit » que par « Les derniers jours de Rabbit Hayes ». Je n’ai pas l’habitude de faire le parallèle entre deux romans, mais c’est plus fort que moi pour le coup … L’intensité est là, la gravité des situations. Et pourtant, j’ai été moins emportée. J’ai aimé l’histoire, j’ai aimé les personnages, j’ai aimé l’évolution du roman mais il m’a manqué quelque chose.

Il y a aussi le style qui est différent et auquel il faut se faire. Un style que j’ai trouvé plus distant peut-être. Le feel-good est là, l’émotion est là, mais l’intensité était moins forte. Alors je ne sais pas vraiment. Je sais que de nombreux lecteurs ont été aussi touchés qu’avec le roman précédent. Je sais que de nombreux lecteurs ont été bouleversés par cette histoire. Peut-être que dans mon cas, c’est un « simple » rendez-vous manqué. Peut-être que … Je n’en sais rien. J’ai aimé oui. Mais à des moments, je dois avouer que je me suis ennuyée et que j’ai trouvé que l’histoire manquait de rythme. Pourtant, il était beaucoup plus léger que « Les derniers jours de Rabbit Hayes ».

Avec « Mon midi mon minuit », Anna McPartlin aborde la douloureuse question de la perte, du deuil, de la culpabilité, de la reconstruction, du droit au bonheur, des choix à faire. De la vie qui continue même quand la mort vient l’interrompre. Un roman feel-good et émouvant, bien écrit avec des personnages authentiques et amicaux, mais un roman qui n’a pas réussi à me séduire totalement.

NOTE 3/5

Mon midi mon minuit d’Anna McPartlin, Editions Cherche Midi, 400 pages, 21€

Merci encore à Little Pretty Books et aux Editions Cherche-Midi pour ce concours et l’envoi du livre.

2 thoughts on “Mon midi mon minuit – Anna McPartlin

    1. Pareil pour moi, ce livre était tellement fort et puissant qu’il est difficile de passer après ^^.
      Mais en fait, je crois qu’il faut oublier « Rabbit » quand on se lance dans « Mon midi mon minuit » au risque de faire la comparaison comme je l’ai fait et d’être déçue. Hâte de lire ton avis !

Laisser un commentaire