Le jour d’avant – Sorj Chalandon

« Le jour d’avant » de Sorj Chalandon est une des sorties marquantes de cette rentrée littéraire ! Un texte que j’ai eu la possibilité de lire quelques jours avant sa sortie grâce à la plateforme NetGalley et aux Editions Grasset. Un livre dur, triste, poignant, qui nous entraine dans un tourbillon d’émotions.

Le Jour d'avant - Sorj Chalandon - Editions Grasset

L’histoire

«  Venge-nous de la mine  », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

Le jour d’avant – Sorj Chalandon – Editions Grasset

Mon avis

« Le jour d’avant » est le premier ouvrage de Sorj Chalandon que je lis. Une découverte liée en partie au thème évoqué dans le roman : la mine, le Nord, la vengeance. Parce qu’une partie de moi a toujours été fascinée par ces mineurs, par leur courage, par ces familles qui ont vécu tant de moments difficiles et atroces, je n’ai pas mis longtemps avant de plonger dans l’histoire de cette famille.

« Le jour d’avant » nous permet de découvrir Michel. Sa vie, près des mines. Jospeh, son frère, mineur. Leurs parents.

Sorte de témoignage romancé, « Le jour d’avant » nous balade entre passé et présent. Entre la mine d’hier et le quotidien de Michel d’aujourd’hui. Sa lubie, son obsession : venger sa famille de la mort de Joseph. Une mort atroce causée par la mine, par un coup de grisou. Une mort qui l’aura emporté loin de sa famille, sans être reconnu comme une victime. Ce qui semble être un coup du sort qui s’acharne se mue en vengeance, après que Michel ait perdu sa femme.

On part avec lui. On s’accroche à lui. On souffre comme il semble avoir souffert. Et on le suit, sans rien dire. On retient notre souffle, on se demande jusqu’où sa vengeance va aller. Jusqu’où il va aller.

Ce roman est mené de main de maitre. L’écriture est d’une justesse, l’émotion transparait à chaque phrase. Sans compter cette histoire qui n’est pas vraiment celle à laquelle on peut s’attendre au début du roman.

« Le jour d’avant » est un roman que j’ai dévoré et dont j’ai eu du mal à me relever. C’est une histoire fascinante, une histoire touchante. L’histoire de deux frères que la vie a séparés, l’histoire de la mine qui a tout fracassé sur son passage. L’histoire d’une vie qu’il est si difficile de continuer quand l’autre, celui dont on était le plus proche, n’est plus là. L’histoire d’une vengeance sur la vie, d’une vengeance sur la mort. D’une vengeance pas comme les autres, parfois tourmentée par les événements du passé. Un livre à ne pas rater !!

NOTE 5/5

Le jour d’avant de Sorj Chalandon, Editions Grasset, 336 pages, 20,90€

2 thoughts on “Le jour d’avant – Sorj Chalandon

Laisser un commentaire