La ballade de l’enfant gris – Baptiste Beaulieu

Si je devais cocher des cases, je dirais que ce livre a rejoint ma bibliothèque pour 3 raisons : son auteur, le bouche-à-oreille et sa couverture. Une fois de plus, je n’ai pas spécialement fait attention au résumé. J’ai fait confiance aux avis, à l’homme qui l’a écrit, à la maison d’édition. Et force est de constater que je ne me suis pas trompée !!

La ballade de l'enfant gris - Baptiste Beaulieu - Editions Mazarine

L’histoire

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.
C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital.
C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.
Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.

La ballade de l’enfant gris – Baptiste Beaulieu – Editions Mazarine

Mon avis

Baptiste Beaulieu, « tout le monde » le connait. Ou commence à le connaitre. Presque tout le monde ? Je ne sais pas. En tout cas, moi je l’ai découvert il y a 2 ou 3 ans. Je ne suis pas une adepte de son blog, j’ai pris le temps de lire « Alors voilà. Les 1001 vies des urgences », « Alors vous ne serez plus jamais triste » est toujours dans ma wish-list et pourtant, il y a un je ne sais quoi qui fait que c’est un homme qu’on n’oublie pas. Un de ceux qui marque, qui touche, même si on ne le connait pas.

Autant être honnête avec vous, lorsque j’ai commencé ma lecture, je me suis demandée où j’allais. Pourquoi ce bouquin avait fait tant de bruit. Pourquoi il avait rencontré tant de succès. Pourquoi les lecteurs l’avaient autant plébiscité.

Parce qu’au début de ma lecture, je me suis quand même dit que je ne l’aimais pas ce livre. Qu’elle était vraiment étrange cette histoire : celle de Jo’, un médecin, qui part à la recherche de Maria, la mère de No’, un enfant qui est mort. Un enfant tout gris qui poursuit Jo’ et qui reste à ses côtés depuis « la Déchirure ». Ce moment dont on comprend qu’il est crucial mais dont on ne sait rien.

Alors oui, pendant un moment je me suis dit que ce roman était vraiment bizarre. J’ai eu le sentiment de ne pas l’aimer, de ne pas comprendre, de ne pas entrer dans l’histoire, de ne pas m’accrocher aux personnages. Et pourtant. Et c’est peut-être là l’immensité du talent de Baptiste Beaulieu. J’ai tourné les pages, je n’arrivais plus à lâcher le bouquin, j’étais avec Jo’ dans sa quête de la vérité. J’étais avec No’ dans son besoin de comprendre pourquoi sa mère n’était pas là, avec lui, alors qu’elle était ce dont il avait le plus besoin. J’étais avec Maria, dans son histoire qui nous est retranscrite petit à petit.

Et puis j’ai refermé le livre. Avec émotion. Avec tendresse. Avec amour aussi. Et je me suis dit que ce livre était l’un des plus beaux que je n’avais jamais lu. Peut-être parce qu’il est sincère, touchant, nostalgique, mélancolique, violent parfois. Surtout parce qu’il est plein d’amour. Un amour si pur qu’on ne peut imaginer là où l’histoire va nous emmener, l’empreinte qu’elle va laisser à l’intérieur de nous.

À l’image de son auteur, « La ballade de l’enfant gris » n’est pas un livre comme les autres. À travers le roman qu’il nous offre, Baptiste Beaulieu confirme que le reflet qu’il nous offre n’est pas qu’une image d’Epinal. Qu’il est comme il se montre au quotidien sur les réseaux sociaux : entier, authentique, sincère, touché, humain. C’est un homme qui fait du bien, et un auteur que j’ai hâte de continuer à suivre. Et si vous aimez les belles histoires d’amour, alors ne passez pas à côté de ce magnifique roman.

NOTE 5/5

Lecture Coup de Coeur !

La ballade de l’enfant gris de Baptiste Beaulieu, Editions Mazarine, 416 pages, 18€

Laisser un commentaire