Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

« Tu as promis que tu vivrais pour moi » est le second roman de Carène Ponte, du blog Des mots et moi. J’avais hâte de me plonger dans ce roman même si j’y ai mis un peu le temps …
(et encore plus pour vous en parler ici <– shame on me !)

Tu as promis que tu vivrais pour moi - Carène Ponte - Editions Michel Lafon

L’histoire

Et si on prenait le risque d’être heureux ?

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Une pétillante comédie sur l’amitié et le courage de prendre sa vie en main

Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte – Editions Michel Lafon

Mon avis

Après le succès, en auto-édition et en édition « traditionnelle » de son roman « Un merci de trop », j’attendais avec impatience la sortie de ce nouveau roman, d’autant que Carène m’avait dévoilé quelques infos sur l’histoire il y a plusieurs mois.

« Tu as promis que tu vivrais pour moi » est la promesse que Molly a faite à Marie, sa meilleure amie, quelques temps avant que cette dernière ne décède d’un cancer. Et pour l’accompagner de façon concrète dans cette promesse, Marie a mis au point un stratégème : envoyer des lettres, avec des missions, et de l’argent pour que Molly prenne sa vie en main … Douze lettres, une par mois par pendant un an.

On rentre très rapidement dans l’histoire et on se met rapidement à aimer Molly. Elle a des envies, qu’elle n’ose s’avouer, elle est coincée dans un couple qui ne la rend pas heureuse, et plus que tout, elle vient de perdre sa meilleure amie, qu’elle a toujours considéré comme sa sœur. Difficile de sortir du trou avec tout ça ! Et pourtant …

En quelques heures à peine, j’avais dévoré ce roman. Ne réussissant à m’en séparer pour dormir ou aller faire les courses. Si le style du roman diffère beaucoup d’« Un merci de trop », on retrouve malgré tout le talent et l’écriture tout aussi agréable et divertissante de Carène. Une écriture prenante et positive qui offre à ce roman une bonne dose d’optimisme, de rythme et de bienveillance malgré le thème si douloureux de la perte d’un être cher.

Parce qu’avec « Tu as promis que tu vivrais pour moi », Carène signe un vrai roman feel-good comme on les aime. Un roman qui fait réfléchir, qui donne le sourire, qui émeut, qui emporte, qui fait rêver aussi … Un roman qui permet de s’évader, qui change les idées, même si on est triste quand arrive la dernière page (triste d’avoir fini le livre hein !!). D’autant que Carène apporte une touche personnelle que j’aime particulièrement. En effet, elle offre à ce roman un tournant inattendu, mais presque espéré. Elle va à l’encontre de ce à quoi on s’attend sans nous frustrer, bien au contraire.

Avec ce second roman, Carène Ponte s’invite parmi les auteurs de romans feel-good actuels. Entre une histoire touchante, émouvante mais aussi pleine de peps et de bonne humeur, sans oublier les personnages attachants, complémentaires et apaisants auxquels elle a su donner vie, ce roman se dévore avec plaisir.

NOTE 5/5

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte, Editions Michel Lafon, 362 pages, 18,95€

Laisser un commentaire