Peaulette, l’Atelier populaire … et moi !

Au début du mois de mars (c’était avant le confinement … on dirait presque que ça fait 1000 ans), j’ai reçu un petit colis, signé Peaulette !

Peaulette

Peaulette, si vous ne connaissez pas, c’est un site web, créé en début d’année par Émilie et Johann. Le concept ? Choisir des marques de cosmétiques bio et naturels ! Mettre l’accent sur des produits sains et bons pour la santé, validés par Yuka. Et comme depuis quelques mois, je cherche à me rapprocher d’un mode de vie plus sain, avec une démarche de consommation plus responsable, « zéro déchet« , en privilégiant le « local » et le « de saison« , je me suis très vite retrouvée dans les valeurs qu’ils partagent. La cerise sur le gâteau ? C’est que les produits qu’ils proposent sur leur site sont testés par des ambassadeurs (=des personnes comme vous et moi, à qui ils font confiance, à qui ils offrent les produits, pour les tester et faire un retour d’expérience).

Il y a quelque semaines donc, ils recherchaient, via leur compte Instagram, un.e ambassadeur.rice pour tester 3 produits de l’Atelier Populaire : un savon à froid et deux huiles vierges biologiques (Avocat & Abricot). Pour les utiliser régulièrement, j’adore les huiles vierges et comme j’avais à coeur de découvrir cette marque parisienne, je me suis portée volontaire, en croisant les doigts. Quelques jours plus tard, Émilie m’a contactée pour me proposer le partenariat. 

Coucou C’est Peaulette

Avec son « Coucou c’est Peaulette ♡ » d’un côté et le « Pour Sandrine » de l’autre, j’ai adoré recevoir ce colis personnalisé. Pour Émilie et Johann, l’objectif est d’envoyer les commandes comme s’ils envoyaient un colis à un.e ami.e. Effet garanti ! (Ça m’a rappelé des souvenirs de quand j’étais ado, et qu’on s’envoyait des courriers entre copines, il y avait autant à lire sur l’enveloppe que dans la lettre ^^).

À l’ouverture, je suis tombée nez à nez avec une jolie carte, pleine de promesse, de tendresse et d’inspiration : « La beauté commence quand vous décidez d’être vous même ». Sur le verso, une présentation de Peaulette, ses valeurs, ses envies, son but. Et un petit mot de la main d’Émilie. Avant même de me poser la question de « Où j’allais bien pouvoir mettre cette jolie carte pour qu’elle m’accompagne chaque jour ?« , l’endroit était tout trouvé ! Je l’ai scotchée dans ma salle de bain. Dans mon placard. Comme ça, dès que j’ouvre la porte, matin ou soir, je tombe nez à nez avec cette affirmation qui se veut résolument positive.

Test – Savon « L’orangeraie oubliée »

L’odeur du Savon « L’orangeraie oubliée » embaumait mon petit colis et instantanément, j’ai été transportée. L’odeur est fraiche et vivifiante et on a envie de plonger son nez dedans, que cette odeur nous accompagne, voire de manger le savon (mais ce n’est pas trop conseillé quand même…). Petit problème, il sentait tellement bon que je n’avais pas envie de l’utiliser. Comme une envie de le garder pour moi, qu’il ne perde pas son parfum, une envie de l’économiser, de le garder le plus longtemps possible. Mais j’ai craqué. J’ai ouvert l’eau, et j’ai fait tourner trois fois le savon dans mes mains.

Je ne suis pas une grande utilisatrice de savon « à l’ancienne » comme j’aime les appeler. J’utilise d’avantage des produits liquides, conditionnés sous plastique. Par facilité. Par automatisme. Et puis, j’avais cette idée qu’il fallait beaucoup humidifier et frotter le savon pour qu’il mousse (et puis bon, moi j’aime bien quand ça mousse …). Avec ce savon, Peaulette et l’Atelier Populaire m’ont donc sorti de ma zone de confort … pour mon plus grand plaisir ! Parce qu’en à peine quelques frottements, le savon il mousse ! Et il dégage son odeur enivrante et dépaysante.

Et puisqu’il me sortait de ma zone de confort ce petit savon, j’ai voulu le mettre à l’épreuve : je ne l’ai pas utilisé uniquement pour le lavage de mains (et plutôt 50 fois qu’une depuis quelques semaines …), je l’ai également utilisé pour me nettoyer le visage et pour le corps, lors de ma douche.

J’ai une peau assez sèche et j’avais peur que ce savon n’assèche un peu plus ma peau (les idées reçues, ce genre de choses). Encore une fois, il m’a fait mentir et au bout d’une semaine avec une utilisation matin et soir, aucune sécheresse ressentie. J’ai presque envie de dire que c’est le contraire … J’ai aimé la sensation de fraicheur, la douceur aussi, parce que la mousse est « onctueuse » et que j’ai trouvé ça super agréable. 

Pour le tester encore plus, et amener mon petit savon dans ses retranchements, je l’ai emmené avec moi pour une bonne douche. Même constat : de la mousse. Une odeur à croquer. Et une peau qui ne tiraille pas à la sortie de la douche.

Verdict : ce savon a été testé, approuvé, validé. Il se fait chaque jour plus petit, et je sais déjà que c’est un produit que j’ajouterai à ma prochaine commande Peaulette !!

Test – Huile vierge d’abricot

Depuis quelques temps, j’ai appris à connaître les huiles végétales, à comprendre leurs bienfaits et à les ajouter à ma routine beauté quotidienne. Sésame, jojoba, macadamia, amande … J’en ai testé plusieurs mais je n’avais pas encore eu l’occasion de tester l’huile vierge bio d’abricot.

Bon, là, je dois faire une pause et vous avouer un petit truc. Pendant 10 minutes, j’ai essayé d’ouvrir le flacon. Sans succès. J’ai tourné, dévissé, tiré. Rien. J’ai regardé plusieurs fois au fond du carton, histoire de voir si une caméra n’était pas cachée (mais non). À un moment donné, je me suis même dit que j’allais devoir envoyer un message à Émilie pour lui avouer que je n’arrivais pas à ouvrir le flacon. J’ai essayé avec l’autre flacon (même joueur joue encore). D’un seul coup, deux neurones ont décidé de se réveiller et m’ont invité à appuyer et tourner. MAGIE ! Le bouchon s’est dévissé.

J’ai tout de suite apprécié le flacon compte-goutte, qui permet de verser le liquide au creux de sa main sans en mettre partout.

J’ai surtout utilisé l’huile d’abricot le soir. Pour me démaquiller, ou simplement pour me nettoyer le visage (pour les jours où je n’étais pas maquillée). J’ai apprécié son odeur et sa texture. Je me suis servie d’une lingette humide pour l’appliquer sur mon visage. J’avais un peu peur de devoir en utiliser une grosse quantité, mais bonne surprise, quelques gouttes m’ont suffit pour enlever toute trace de fond de teint !

On peut également utiliser l’huile d’abricot pour nourrir la peau du corps. Soit en l’appliquant sur peau humide après la peau, et après avoir chauffé l’huile entre ses mains. Soit en la mélangeant à son soin du corps. J’ai testé la deuxième option et je l’ai trouvée très plaisante. L’ajout de l’huile a rendu ma crème plus souple, plus facile à appliquer, avec une odeur apaisante.

Verdict : qu’importe l’utilisation, j’ai apprécié la texture de cette huile et le fait qu’elle ne laisse pas une pellicule grasse sur la peau. Au bout de quelques jours d’utilisation, la peau est agréablement nourrie. Et comme quelques gouttes suffisent, la contenance du flacon qui semble « petite » à la base est finalement adaptée à l’usage.

Test – huile vierge d’avocat

Comme l’huile d’abricot, je n’avais encore jamais eu l’occasion de tester l’huile d’avocat. C’est désormais chose faite. À l’ouverture du flacon, j’ai été surprise par l’odeur. Je l’ai trouvée un peu forte, presque désagréable. Mais après deux ou trois utilisations, cet « inconfort » a fait place à une sensation agréable. Un petit temps d’adaptation nécessaire pour un produit qu’on ne connait finalement pas.

J’ai utilisé l’huile vierge d’avocat d’avantage le matin. Après m’être nettoyé le visage, j’applique quelques gouttes en sérum, je laisse sécher puis je mets ma crème. Comme pour l’huile d’abricot, j’ai été conquise par la texture nourrissante mais non grasse de l’huile d’avocat.

L’huile vierge d’avocat peut également être utilisée sur les cheveux, en bain d’huile, à réaliser 30 minutes minimum avant son shampooing. Et là, je salue encore plus le flacon compte goutte. Parce qu’il permet de déposer uniformément l’huile sur les cheveux (cuir chevelu et/ou longueurs), sans en mettre partout, sans en avoir partout sur les mains, sans en perdre une goutte. Une main pour verser, une main pour masser. J’ai adoré ! Idéalement, une fois l’huile appliquée sur les cheveux, il faut les enrouler d’une serviette humide chaude. Je ne l’ai pas fait lorsque je l’ai utilisé la première fois, mais ça ne m’a pas évité d’être contente du rendu. J’avais peur que l’utilisation d’une huile ne graisse plus vite mes cheveux après le shampooing, mais c’est le contraire qui s’est produit. Après chaque utilisation, j’ai remarqué que j’avais espacé mon shampooing suivant, ce qui n’est pas pour me déplaire. 

Ayant des cheveux longs qui s’emmêlent facilement, j’ai remarqué qu’en faisant le bain d’huile en amont, je n’avais pas besoin d’utiliser d’après-shampooing (peut-être également la raison pour laquelle mes cheveux ont moins vite re-graissé)

Verdict : si l’odeur est surprenante au début, l’huile d’avocat s’avère être un allié de taille au quotidien. À tel point que j’ai peur de ne plus pouvoir m’en passer…

L’Atelier Populaire

Si je remercie PEAULETTE de m’avoir permis de les tester, je tiens également à remercier L’ATELIER POPULAIRE pour ces produits. J’ai pris le temps de les connaître via leur site internet, et leur blog (j’en ai profité pour apprendre ce qu’était la saponification à froid, mais également à connaître le procédé d’extraction des huiles vierges qu’ils proposent).

J’ai été séduite par leur savon et je ne manquerai pas de découvrir les autres savons de la gammes des « Pavés ». 

En ce qui concerne les huiles, elles vont m’accompagner dans ma routine quotidienne. Je leur apporte un gros « LIKE » pour le flacon compte goutte : déjà parce qu’il est rechargeable, également parce qu’on peut y ajouter des huiles essentielles si on le souhaite, mais aussi parce qu’après plusieurs jours d’utilisation, malgré le fait qu’on soit sur une huile, le flacon est propre et pas poisseux. Souvent, on a de l’huile sur les mains et quand on referme le flacon, il devient vite huileux à son tour, là, rien de tout ça. Et c’est super agréable !

BREF !
MERCI PEAULETTE !
MERCI L’ATELIER POPULAIRE !

Et je vous invite à aller faire un tour sur le site de Peaulette et à découvrir toutes leurs marques partenaires. D’autant qu’actuellement, et pour la durée du confinement, Peaulette reverse l’intégralité de ses ventes aux marques partenaires afin que ces dernières puissent continuer d’exister. Tout est expliqué ici.

En savoir plus sur Peaulette :
SiteInstagramFacebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.